L’équipement pour le triathlon

equipement-triathlon-illustration

Le triathlon est un sport enchaîné qui est la combinaison de 3 disciplines : la natation, le vélo et la course à pied. Ainsi, pour vous entraîner et préparer vos compétitions de triathlon, vous devez disposer de l’équipement nécessaire à chacun de ces 3 sports. Et comme si cela ne suffisait pas, on a également besoin de matériel spécifique au triathlon : des lacets élastiques, une ceinture porte-dossard ou encore une trifonction.

PAS DE PANIQUE ! 🙂

Lorsqu’on débute le tri, on peut parfois être un peu perdu avec la complexité et le coût du matériel à acheter. No stress, on vous propose de passer en revue l’ensemble de l’équipement pour le triathlon dont vous aurez besoin pour pouvoir courir votre première épreuve. 

Pour faire simple, on va classer le matériel en 5 grandes catégories.

La tenue pour le triathlon

La trifonction

La trifonction est une combinaison portée durant l’intégralité d’un triathlonpendant les trois disciplines : natation, cyclisme, course à pied. Par sa conception technique, elle est adaptée aux 3 disciplines et permet de ne pas changer de tenue pendant les transitions.

zoot-ultra-trifonction

Elle est constituée d’une seule pièce, coupée très près du corps. Elle est hydrophobe pour assurer la glisse dans l’eau pendant la natation (même si une combinaison néoprène est souvent portée au-dessus), possède une peau de chamois fine pour le confort pendant le vélo et constituée de tissu respirant pour évacuer la chaleur en course à pied.

La plupart des modèles sont sans manches mais depuis quelques années, on voit de plus en plus de modèles de trifonctions à manche courtes.

Prix : entre 50 et 220€

L’ensemble Short + Singlet

Il existe également des ensembles « 2 pièces », comprenant un short et un singlet (haut). Techniquement, ces tenues sont très proches des matériaux de tri-fonctions.

zerod-singlet-short

Néanmoins, cette solution présente quelques avantages :

  • il est possible d’enfiler son singlet à la première transition et ainsi de démarrer avec un vêtement sec en haut (les fragiles des intestins apprécieront, on le promet !)
  • sur de longues épreuves, vous pourrez changer facilement de haut entre le vélo et la course à pied, si celui-ci est humide/trempé lors de la seconde transition.
  • enfin, le fait d’avoir 2 pièces distinctes permet d’avoir une tenue un peu plus respirante en cas de chaleur.

Prix : entre 80 et 250€

Le matériel pour la natation en triathlon

La combinaison néoprène

Une combinaison néoprène est une tenue de nage portée pendant la partie natation, qui assure une protection thermique et une aide à la flottaison.

combinaison-neopreneElle est tout le temps à jambes longues et très souvent à manches longues, mais on trouve quelques modèles de combinaisons néoprène sans manches. La qualité des combi néoprène diffère beaucoup entre les entrées de gamme et les modèles les plus aboutis, principalement en termes de souplesse et d’élasticité, de qualité et d’épaisseur de néoprène.

Prix : de 150 à 900€


A lire : 8 combinaisons néoprène à moins de 200€ 


Les lunettes

Des lunettes de natation traditionnelles sont utilisées en triathlon. Dans votre choix de lunettes, gardez cependant en tête quelques conseils :

les lunettes « suédoises » sont à déconseiller puisque vous nagerez en peloton. Et à un moment, on vous le garantit, vous prendrez un coup de bras, de pied ou d’autre chose qui fera bouger vos lunettes, et dans ce cas, mieux vaut avoir un modèle qui ne soit pas directement posé sur vos yeux.

– en triathlon, vous nagerez en extérieur, ce qui implique une luminosité différente qu’à l’intérieur d’une piscine. Ainsi, un modèle avec protection UV et anti-reflets est à conseiller !

– parce qu’il serait dommage de perdre vos lunettes en prenant un coup (puisqu’on vous dit que ça arrivera un jour !), préférez passer l’élastique sous le bonnet, ça permettra de les maintenir davantage.

Prix : entre 10 et 50€

Le bonnet

Il est presque toujours fourni par l’organisateur de la compétition. Si la température de l’eau est basse ou juste par confort, vous pouvez porter celui de votre club en dessous.

Prix : gratuit (enfin!)

Le matériel pour le vélo en triathlon

Le vélo

Elément central de votre équipement, le vélo va vite devenir votre meilleur ami et votre premier poste d’investissement. Pour choisir votre vélo pour le tri, vous avez généralement 3 grands choix.

Un vélo de route

velo-route-triathlon

Utiliser un vélo de route classique pour le triathlon est souvent le choix le plus facile et le plus évident pour un débutant. Et c’est largement suffisant pour courir sur des formats XS ou S. Dans ce cas, pas d’ajustements à faire sur votre vélo, assurez-vous seulement d’avoir vos 2 bouchons de cintre bien en place avant d’entrer dans le parc à vélo.

Un vélo de route équipé de prolongateurs

velo-prolongateurs-triathlon

Deuxième option : monter des prolongateurs sur un vélo de route. Cela vous permet d’adopter une position plus aérodynamique, ce qui est extrêmement utile lorsque le drafting n’est pas autorisé. Cette solution est bonne pour les triathlons de format XS à M et pour les courses avec drafting, d’autant qu’elle ne nécessite pas d’investissement trop important.

A noter : si vous souhaitez conserver votre prolongateur sur une course avec drafting, celui-ci ne devra pas dépasser de votre cintre et devra être fermé (par un pont entre les 2 tubes de prolongateur).

Un vélo de contre-la-montre

velo-triathlon-frodeno-kona

Pour les amateurs de longue distance et de course sans drafting, le vélo de contre-la-montre est un allié précieux. D’une part, leur géométrie du cadre favorise la position aérodynamique et d’autre part, les changements de vitesse au bout des prolongateurs permettent de conserver une position efficace. Un choix à réserver aux coureurs de formats M à XXL.


Lire aussi : 5 bonnes raisons de choisir un vélo de contre-la-montre


Prix : de 100€ pour un vélo basique acheté d’occasion à plus de 10 000€ pour les modèles haut de gamme.

Les chaussures de vélo pour le tri

Les chaussures de vélo pour le triathlon diffèrent des modèles de route en quelques points pratiques. Sur une chaussure de triathlon, le système de serrage est simplifié puisque la chaussure est souvent enfilée une fois que le coureur est monté sur son vélo (si ce n’est pas clair, jettez un oeil ici).

chassures-triathlon-mavic

Et pour faciliter le retrait de la chaussure (toujours sur le vélo en équilibriste), une boucle d’accroche est présente sur le talon. Hormis cela, les chaussures doivent être suffisamment respirantes pour assurer une évacuation de l’eau sur vos pieds qui sortiront de la partie natation, et suffisamment confortables pour être portées sans chaussettes !

Prix : de 70 à 300€

Le casque de triathlon

Pour courir un tri, pas besoin de casque particulier, vous pourrez utiliser le même qu’en cyclisme. Les athlètes qui recherchent un gain d’aérodynamisme supplémentaire opteront pour un modèle profilé ou « casque aéro », qui permet une meilleure pénétration dans l’air, souvent au détriment de l’aération.

casque-aero-kona-triathlon

Prix : de 40 à 250€

Les lunettes de vélo

Celles-ci seront utiles à la fois en vélo et en course à pied, pour se protéger du soleil ou juste pour cacher la douleur… Donc optez pour un modèle bien ajusté qui ne bougera pas, même en courant. Sinon, RAS.

Prix : de 20 à 300€

L’équipement pour la course à pied en triathlon

Les chaussures

Pour courir en triathlon, il existe peu de modèles exclusivement réservées à cet usage. En fait, il vous faut choisir des chaussures de course à pied adaptées aux spécificités du tri. A savoir : une foulée plus raccourcie, une pose de pied moins dynamique et une course sans chaussettes!

foulees-chaussures-course-triathlon

Il faut donc que celles-ci soient suffisamment confortables, avec peu de coutures et un amorti et un soutien suffisants. Après quelques saisons d’expérience, il sera toujours temps de gagner quelques grammes sur les chaussures en optant pour un modèle plus léger et plus dynamique.

Prix : de 100 à 200€

Les lacets auto-bloquants

Accessoires indispensables, les lacets élastiques permettent de ne pas perdre de temps lors des transitions. Ceux-ci sont déjà « pré-serrés » sur vos chaussures et vous n’aurez donc qu’à les enfiler lors de la 2ème transition. Fini les lacets à nouer alors que vous manquez de lucidité, vous gagnerez quelques secondes, précieuses sur les formats de tri les plus courts.

lacets-triathlon-autobloquants


Lire aussi : Notre test des lacets autobloquants Xtenex


Prix : environ 10€

Les accessoires

La montre GPS

Utiliser une montre GPS pour le triathlon est utile pour suivre votre chrono en cours d’épreuve mais c’est surtout très riche en enseignements lorsque vous analysez vos performances après la course. La plupart des modèles aujourd’hui permettent de suivre les données en vélo et en course à pied, tandis que les GPS les plus avancés enregistreront également vos performances en natation, en piscine ou en eau libre.

garmin-montre-gps-tri

Aussi précieux à l’entraînement, la montre GPS est précieuse pour calibrer vos séances en natation, à vélo ou à pied. Vous pourrez ainsi travailler précisément selon des valeurs de fréquence cardiaque, de vitesse ou de puissance données.

Prix : de 80 à 500€

La ceinture porte-dossard

Le porte-dossard permet -comme son nom l’indique- de fixer votre dossard et de le conserver tout au long de l’épreuve sans avoir à le fixer sur la trifonction. Particularité du triathlon, le dossard doit être porté dans le dos pendant l’épreuve vélo et sur le ventre en course à pied. Certains modèles permettent en plus de transporter quelques gels énergétiques.

ceinture-porte-dossard-triathlo

Prix : environ 10€

On espère avoir été complets sur le sujet de l’équipement pour le triathlon ! Si vous allez des questions sur l’équipement, on vous attend, en commentaires ci-dessous ou sur les réseaux sociaux. Enjoy! 🙂