Les chaussures de course en triathlon

La partie pédestre est souvent décisive sur un triathlon, c’est pourquoi le choix des chaussures de course à pied est primordial. Semelle, confort et amorti, laçage,.. Tout compte ! Que ce soit en termes de performances, confort ou même en prévention d’éventuelles blessures, le choix de vos chaussures devient vite déterminant pour votre saison ! Suivez le guide, Opentri vous aide à faire les bons choix 😉

Comment choisir ses chaussures pour le triathlon ?

Quand on souhaite s’équiper en chaussures de course à pied pour le triathlon, nous arrivons face à une offre extrêmement large qui peut vite nous perdre. Quelles marques choisir ? A quel prix ? Mais avant de se pencher sur les modèles à proprement parler, il est plus judicieux d’apprendre à connaitre notre façon de courir afin d’établir déjà une première sélection basée sur nos critères physiques.

Selon son gabarit

Votre physique est déterminant dans  le choix de vos chaussures. Selon votre taille et votre poids, l’impacte de votre foulée diffère. Un poids plume devrait user ses chaussures moins rapidement qu’une personne plus corpulente du fait d’un impact au sol différent. On parle souvent de coureur léger si l’on pèse moins de 70kg ! On vous l’accorde c’est très bas surtout pour nous triathlètes.

nike-zoom-elite-9

Selon sa foulée

Pronateur, supinateur, universel… Vous avez déjà dû surement entendre ces termes, mais savez-vous vraiment à quoi ils correspondent ? Il s’agit de types de foulées. Il n’y en n’as pas une meilleure qu’une autre, il s’agit juste d’un alignement de notre pied différent.

Si vous êtes pronateur, votre pied s’affaisse plus ou moins vers l’intérieur. La moitié des coureurs à pied possèdent ce profil. A contrario, la supination correspond à un contact au sol du pied qui se fait sur l’extérieur. Plus rare chez les runners, ce type de foulée n’est pas moins efficace. Enfin, avoir une foulée neutre ou universelle correspond à un alignement parfait (ou presque) de votre pied lors de son contact avec le sol.

types-foulées-CAP

Votre cadence et temps de contact au sol ont aussi leur importance. Vous pouvez vous orienter vers des chaussures minimalistes si vous assurez les 180 pas par minutes (PPM) notamment les jours des compétitions. A cette cadence, votre temps de contact au sol sera minime et l’amorti moins primordial. L’attaque medio-pied (sur l’avant) prendra le dessus sur l’attaque talon.

Comment connaître ma foulée ?

Analysez vos chaussures et regardez les zones d’usures sur la semelle. Il devrait être assez facile de voir où se situent les impacts.  Vous pouvez aussi vous baser sur des photos de vous en plein effort et regarder comment se positionne votre pied juste avant d’entrer en contact avec le sol. Dans tous les cas, l’avis d’un podologue qui analysera votre foulée est indispensable pour un entraînement régulier et sérieux.

Quelles importance dans le choix de mes chaussures ?

Selon si vous êtes supinateur, neutre ou pronateur, vous ne devez pas vous orienter vers les mêmes chaussures au risque de vous blesser. Les fabricants proposent le plus souvent des modèles propres à chaque foulée. Même si Décathlon a lancé en 2016 son concept K-Only qui prône qu’il a des “milliers de façon de courir, mais qu’une seule de se chausser”. Prometteur, cette technologie est aujourd’hui présente sur certains modèles Kalenji.

Adidas Adizero Feather Boost

Selon votre pratique et caractéristiques recherchées

Il n’y a pas qu’une manière de pratiquer le triathlon. C’est ce qui donne à ce sport son côté accessible et varié. De ce fait, chaque triathlète a une préparation et des objectifs différents. Selon vos entraînements et la taille de vos triathlons, votre équipement va différer. Sur un triathlon court (du XS au M), privilégiez des chaussures dynamiques et légères. Sur un format plus long, misez davantage sur le confort en privilégiant une chaussure avec un bon amorti. Un certain compromis peut aussi être trouvé entre confort et dynamisme.

Mais si vous avez des objectifs différents au cours de votre saison comme un triathlon M s’effectuant sur une surface mixte voire que chemin puis un IRONMAN sur route, on ne peut que vous conseiller de posséder plusieurs paires de chaussures. 

Selon la forme de son pied

Outre votre foulée, chaque pied possède ses propres particularités. Le chaussant (la partie dans laquelle vous glissez votre pied) doit vous convenir à 100% ! Si vous avez le pied large, attention aux chaussures trop “fines” et vice-versa. Il faudra être vigilant aussi aux pointures. En effet, selon la marque des différences plus ou moins importantes subsistent (par exemple un 46 chez Adidas correspondra à un 44 chez Mizuno). C’est pourquoi il est conseillé d’essayer différents modèles en magasin. Une fois que vous avez trouvé la chaussure idéale, gardez-là ! Enfin, consulter là aussi un podologue peut être une bonne solution afin de corriger certaines pathologies et envisager le port de semelles orthopédiques.

Les particularités des chaussures pour le triathlon

Les chaussures de course à pied pour le triathlon possèdent quelques particularités intéressantes à noter :

Elles doivent être confortables même sans chaussettes

En effet, afin de gagner en temps et en praticité, il est conseillé d’effectuer ses triathlons courtes distances (du XS au M) sans mettre de chaussettes. Que ce soit sur la partie vélo ou CAP. Bien entendu, il faut s’habituer à courir pieds nus, cela nécessite donc quelques séances d’adaptation en amont des compétions. Les coutures doivent donc être limitées pour éviter toutes frictions.

Elles doivent être adaptées à l’épreuve

Vous devez choisir un modèle qui vous ira en fonction de la distance de course mais aussi de la fatigue après 2 épreuves ! Attention aux chaussures minimalistes si vous visez un IronMan ! En effet, après la natation et 180km de vélo, votre foulée va se modifier au fil des kms et le plus souvent se dégrader…

Un profil particulier

Regardes et testez si les œillets peuvent laisser passer les lacets pour le triathlon. Idéalement, une languette arrière pour faciliter l’insertion comme sur vos chaussures de vélo pour le triathlon est un plus. Enfin un mesh (la tige de la chaussure) en matière ajustable pour assurer le maintien et limiter le besoin des lacets comme les Flyknit de chez Nike ou les Primeknit de chez Adidas.

puma-netfit-essai

Les petites astuces liées aux chaussures en tri

  • Mettre du talc pour chasser l’humidité : saupoudrez vos chaussures (de vélo et de CAP) de cette poudre en vous préparant dans le parc à vélo. Votre pied humide glissera plus facilement tout en limitant le risque d’ampoule.
  • Toujours utiliser des lacets autobloquants pour gagner du temps
  • Les laisser ouvertes et prêtes à être enfilées dans la zone de transition
  • Mettre de la vaseline à l’intérieur pour faciliter l’insertion & limiter les frottements
  • Opter pour des chaussures aux couleurs vives afin qu’elles soient plus facilement visibles dans le parc à vélo

Notre sélection de chaussures Endurance

Hoka Bondi

hoka-bondi-6-full-black

✅ On les a testées et on a aimé leur confort et résistance

Asics Gel Nimbus

asics gel nimbus

✅ Un maximum d’amorti et un confort durable pour vos sorties longues

New Balance 1080

new-balance-1080-v9

✅ Avec son drop de 8mm et sa technologie Fresh Foam vous assurent un confort même après 21km !

Notre sélection de chaussures utilisation mixte (endurance + compét)

Adizero Boston

adidas-adizero-boston

✅ Un bon compromis entre confort et dynamisme

Mizuno Wave Rider

mizuno-wave-rider

✅ Confortables et polyvalentes, les Wave Rider sont idéales si vous alternez les distances assez souvent

Nike Pegasus Turbo

nike-zoom-pegasus-turbo

✅ Son empeigne légère lui permet de rester confortable tout en conservant un excellent rendement

Notre sélection de chaussures Compét

adizero adios

adidas-adizero-adios-boost

✅ Conçues pour les coureurs expérimentés, ces Adizero sont parfaites pour vos compétitions exigeantes sur route. Idéales pour un triathlon S ou M.

Nike Vaporfly Next%

vaporfly-next-%

✅ Elles vous accompagneront sur vos courses et triathlons longues distances. Légères, elles reste néanmoins très confortables.

Alors que certains crient au dopage technologique, cette chaussure fait tomber tous les records ! Elle équipe le champion du Monde WTS Vincent Luis ou encore l’équipe de meneurs d’allure d’Eliud Kipchoge lors de son record officieux du marathon en 1h59mn40s. 

Hoka Carbon X

hoka-carbon-x

✅ Sa plaque carbone ainsi que son mesh ultra-léger donnent aux Hoka Carbon une impression de dynamisme à chaque foulée


Notre sélection n’est pas exhaustive, d’autres modèles peuvent tout à fait vous convenir selon vos besoins.

Il te reste des questions ? N’hésite pas à nous laisser un message en commentaire ci-dessous ! ⚡

Les liens vers les marchands sont affiliés et une commission nous est versée si vous passez par ce lien pour vos achats. Merci !

50 CONSEILS POUR bien démarrer ta saison 2019-20

Rejoins notre communauté et reçois ton guide pour progresser & devenir un meilleur triathlète !

Données protégées – 0 spam – Désinscription en 1 clic
Tu peux retrouver nos mentions légales ici.