Notre panorama des vélos pour le triathlon

velo-triathlon
📒 Sommaire

Le vélo de triathlon est sans doute l’élément le plus difficile à choisir de l’équipement du triathlète. Avec des prix allant de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros, le choix de sa monture est parfois un casse-tête. Alors, que choisir entre un vélo de route léger, un vélo aérodynamique ou un vélo de contre la montre ? Opentri vous propose son guide conseil pour tout savoir sur les vélos de triathlon.

Vous recherchez :

🛣

Le confort, même après de nombreuses heures de selle !

⚡️

Chaque watt compte. Faites corps avec votre machine.

🪶

Le poids, ça compte ? Chaque gramme à son importance !

🚀

Affoler le compteur pour battre tous les records à vélo.

Le vélo de route : le choix par défaut en triathlon ?

Type de vélo de triathlon le plus répandu, il se distingue en offrant une grande diversité de prix et de gammes.

les caractéristiques d'un vélo de route

La catégorie des vélos de route regroupe plusieurs sous catégories : les vélos de route d’endurance, les vélos de route aérodynamiques et les vélos de route de montagne. Malgré des spécificités propres à chaque type, l’apparence globale et les composants restent assez similaires.

En effet, on reconnait un vélo de route grâce aux points suivants :

  • Il dispose d’un cintre courbé
  • Il adopte une géométrie destinée à un effort prolongé
  • Les braquets utilisés sont généralement adaptables à de nombreux terrains

Le vélo de route d'endurance

Conçus avec des cadres assez souples et confortables pour répondre aux exigences de ceux qui “bornent”, les vélos d’endurances sont peu adaptés à la pratique du triathlon en compétition. Cependant, pour une personne souhaitant privilégier le confort au rendement, il sera un choix judicieux.

Les constructeurs dotent donc leurs machines de composants rendant l’expérience de roulage aussi douce que possible. Ce sont entre autres des ajouts d’élastomères ou de systèmes d’amortisseurs qui filtrent les vibrations de la route et offre le confort voulu sur ces montures.

Le vélo de route aérodynamique

À l’extrême opposé du vélo d’endurance, le cahier des charges impose ici la recherche de vitesse et de rendement. Rigidité et écoulement des flux d’air sont les seuls mots qui comptent pour ce type de bicyclette.

On reconnait les vélos aérodynamiques par la forme de leurs tubes souvent très larges et profilés et par la recherche maximale d’intégration des composants. C’est un vélo qui conviendra bien aux circuits roulants ou légèrement vallonnés mais qui exposera des limites dans les trop fortes pentes.

Le vélo de route de montagne

Il se veut léger et hyper réactif. Il est conçu pour répondre aux changements de rythmes et affronter les pourcentages les plus terribles. L’intégration des composants y est en général moins présente que sur les vélos aérodynamiques et les tubes adoptent des sections plus fines et traditionnelles. Il se révélera être un bon vélo de triathlon courte distance où les relances sont souvent nombreuses.

Aujourd’hui, certaines marques proposent le meilleur des deux mondes avec des vélos aéro mais qui conservent un poids léger et deviennent donc extrêmement polyvalents. C’est par exemple le cas du Tarmac SL7 de chez Specialized.

Les avantages et limites d'un vélo de route en triathlon

C’est avec ce type de vélo que vous pourrez accumuler les heures assez facilement ! Destinés (comme leur nom l’indique) à un usage routier, vous serez à même de rouler sur les plus belles routes à travers le monde (sous réserve qu’elles soient praticables).

C’est sans aucun doute le vélo de triathlon idéal car il vous permettra de prendre part à toutes les organisations sur route, avec ou sans drafting.  En tout cas, soyez certains que pour 99.99% d’entre nous, le vélo ne sera jamais le facteur limitant à la performance 🙂

Le vélo de contre-la-montre : une machine à rouler pour le triathlon ?

Le vélo de contre-la-montre, le CLM, le Chrono, le vélo de triathlon… Autant de noms pour cette machine destinée à rouler vite, très vite !

Les spécificités d'un vélo de triathlon

Ultra-profilé et d’une rigidité extrême, ce sont les deux mots qui définissent le mieux les vélos de contre la montre. On les reconnaît assez facilement grâce à différents éléments :

  • Il possède un cintre “bullhorn” et des prolongateurs intégrés
  • Les bases du vélo sont souvent très courtes avec la roue arrière “rentrant” dans le cadre
  • L’orientation de la tige de selle est presque à angle droit avec le sol pour amener la position du corps vers l’avant
  • Les braquets utilisés sont souvent très importants (grand plateau jusqu’à 55 dents )
  • Des roues pleines et à bâtons sont souvent utilisées avec un vélo de triathlon
  • Un espace de rangement et / ou d’hydratation

Quand utiliser un vélo de triathlon ?

Le vélo de triathlon est particulièrement redoutable sur des terrains roulants. L’emmener dans des forts pourcentages ne vous facilitera pas la tâche. Il est cependant possible de rendre ce type de vélo moins exigeant si on opte pour des roues plus souples. Cela se fera cependant au détriment de la performance pure.

Vous n'avez pas (encore) trouvé le vélo de vos rêves ?

Les avantages et limites d'un vélo de contre-la-montre en triathlon

Nul doute que le gain principal lié à l’utilisation d’un vélo de CLM est l’aérodynamisme. La position du corps renvoyée sur l’avant grâce à la tige de selle verticale et aux prolongateurs améliorera le CX (Coefficient de pénétration dans l’air). Ainsi, on gagne en vitesse sur un terrain donné et avec des watts donnés par rapport à un vélo de route classique.

En revanche, de façon paradoxale, chez une grande majorité de personnes, la position exigeante liée à l’utilisation de ce vélo de triathlon réduit la puissance développable par le coureur. En d’autres termes, vous roulerez plus vite malgré un déficit de développement de puissance maximal.

Notre sélection de vélos de contre-la-montre

Nous avons sélectionné pour vous 3 modèles coups de cœur.

Si vous êtes arrivé(e) jusqu’ici, félicitations parce que le sujet est complexe alors on espère qu’on vous a aidé à y voir plus clair !

Avant d’acheter votre vélo de triathlon, réfléchissez à votre pratique afin d’opter pour le modèle le plus judicieux.

Les prix peuvent aller de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros. Découvrez notre sélection !

Vous n'avez pas (encore) trouvé le vélo de vos rêves ?

4.6/5 - (11 votes)
A propos de l'auteur(e)
Cet article vous a plu ?

Partagez-le à l’un(e) de vos ami(e)s triathlètes.  
Cela vous prendra seulement 10 secondes. L’écrire nous a pris 3 à 6 heures.  🙏

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
👋 Une invitation -spéciale- pour vous !

Chez Opentri, nous sommes une communauté de plus de 8100 triathlètes passionnés.

Chaque semaine, nous partageons 3 conseils & séances d’entraînement par email.

Inscrivez-vous ci-dessous pour nous rejoindre, et recevez votre premier bonus tout de suite ! ✌️ 

Noté 4,8 / 5 par 101 triathlètes 

Recevez gratuitement le Kit incontournable du triathlète

Nos 7 dossiers & outils indispensables pour devenir un(e) meilleur(e) triathlète.

Kit triathlète débutant