6 mois d’entraînement avec The Sufferfest : le compte-rendu !

test-the-sufferfest

Ce nom vous dit quelque chose ? The Sufferfest est un logiciel d’entraînement pour hometrainer qui vous promet “un festival de douleur” pour vous aider à progresser. Le décor est posé, on vous embarque dans nos séances d’entraînement pour vous présenter TSF en détails. Et autant vous le dire tout de suite, ça faisait très longtemps qu’on avait pas été autant enthousiasmé comme ça par un produit ! C’est parti, on vous raconte notre gros coup de coeur 😍

Présentation : TheSufferfest, un logiciel d’entraînement hyper-complet

TheSufferfest fait partie de la grande famille des solutions d’entraînement sur hometrainer dont vous connaissez probablement quelques noms : Zwift, Trainerroad, Bkool, etc. Né en janvier 2009, il s’agit d’un des premiers logiciels de ce type, qui n’a cessé de s’enrichir depuis 10 ans.


Il se distingue par 3 particularités : d’abord, un environnement très complet qui ne se limite pas aux séances d’entraînement pour hometrainer. Ensuite, un univers totalement décalé pour les amoureux de l’effort, de la sueur et de la douleur : tout est parfaitement orchestré pour tirer le meilleur de vous-même pendant les séances. Une philosophie d'”enterpainment”, un mélange réussi de plaisir & de souffrance !


Enfin, et c’est un point important, TSF propose son propre système de mesure de votre profil de cycliste, intitulé “4-dimensional power”, qui se veut plus riche que la simple FTP (on y revient dans le paragraphe suivant).

 Une solution complète : du cyclisme au yoga

La première particularité de The Sufferfest est de proposer “une solution d’entraînement complète pour faire de vous un athlète complet”. Le logiciel est d’abord -et c’est sa fonctionnalité la plus aboutie- un logiciel d’entraînement sur hometrainer. On y retrouve donc une bibliothèque de séances pré-construites (environ 50 à date), classées en 9 catégories pour correspondre à un objectif de travail précis : foncier, grimpeur, sprints, endurance, simulation de course, vitesse, technique, séances mixtes & tests de performance. Largement de quoi se faire plaisir mal !

Au-delà de ces entraînements, on retrouve une suite de fonctionnalités complémentaires.

Tout d’abord, une bibliothèque d’exercices de yoga pour le cycliste, qui comprend une 40aine de séances classées par objectifs : respiration, souplesse, posture, récupération et bien d’autres.

Ensuite, un programme de préparation mentale de 10 semaines pour préparer une course, qui vise à développer la concentration, la pensée positive ou encore l’analyse et l’amélioration de l’entraînement.

On retrouve également un ensemble de séances de renforcement musculaire dédié au cycliste. Une trentaine de vidéos classées en 2 programmes (débutant – confirmé), qui viennent en parfait complément des autres fonctionnalités.

Enfin, et ce n’est pas négligeable, l’application propose plus de 100 plans d’entraînements. Une bibliothèque complète où l’on choisit parmi des plans très spécifiques selon sa discipline, son niveau, son profil et son matériel. Presque du sur-mesure !

Un “festival de douleur”

Mais ce qui fait la véritable particularité de The Sufferfest, c’est son environnement scénarisé et construit autour de “l’amour de l’effort”. Les séances ont des noms plus évocateurs les uns que les autres (“Revolver”, “Fight Club”, “La chasse”), les entraînements sont tous scénarisés et les instructions à l’écran relèvent du coach maso – du type “Prépare-toi à souffrir maintenant !” au lancement du fractionné -, ou de l’humour 2nd degré – des images d’un canapé & d’un bol de chips pour nous rappeler qu’on est de ceux/celles qui préfèrent l’effort.

sufferfest-seances


Déterminez votre “4-dimensional Power” pour des exercices sur-mesure

Au lieu de se baser uniquement sur votre FTP (la puissance maximale que vous pouvez tenir pendant 1 heure), le logiciel propose une mesure de votre profil en 4 dimensions : la puissance neuromusculaire (puissance max. sur 10 secondes), la capacité anaérobie (sur 1′), la puissance maximale aérobie (PMA, sur 5′) et la FTP.

the-sufferfest-4D-profil

Cela permet d’abord de dresser avec précision votre profil (sprinteur, rouleur, spécialiste de CLM, grimpeur, etc.), mais surtout d’adapter toutes les séances selon vos qualités & vos faiblesses ! Le logiciel vous proposera des séances pour renforcer vos points forts ou combler vos faiblesses et il pourra calculer toutes les intensités sur-mesure selon votre profil. Puisque l’objectif d’une séance n’est pas toujours de travailler la FTP (même si on reste des triathlètes 😀), il paraît intéressant de se baser sur des mesures précises – plutôt que calculées – pour les séances de PMA ou d’anaérobie.

the-sufferfest-4D-profile-entrainements-2

Dans l’exemple de notre dernier test ci-dessus, on est plutôt bons en efforts de longue durée mais on a encore du boulot pour les efforts répétés. Le logiciel nous propose donc des séances adaptées et même -on le verra un peu plus bas- des plans d’entraînement en conséquence !

Un environnement totalement immersif

Là où TSF se démarque de ses concurrents et propose une expérience unique, c’est sur son environnement de “jeu” et l’immersion totale lorsque votre séance démarre.

Plongée dans le peloton & montée des plus beaux cols d’Europe

A la différence de Zwift ou de Trainerroad par exemple, toutes les séances d’entraînement de TheSufferfest sont basées sur des vidéos de parcours filmés. Il s’agit parfois de vidéos des grands épreuves européennes (Le Tour de France, le Giro, la Vuelta, les grandes Classiques, etc.) ou des vidéos de montées de cols.

the-sufferfest-ecran

Contrairement à Zwift ou à BigRing VR, vous n’avez pas de personnage virtuel et le parcours ne défile pas plus vite si vous accélérez. La vidéo est plutôt là pour vous mettre votre cerveau en mode course et vous impliquer totalement dans la séance. Et c’est une réussite totale !

Un entraînement totalement scénarisé !

Mais alors, en quoi ça diffère d’un bon vieux DVD du Tour de France ? Ce qui fait la différence, c’est que les images & les bandes-son sont toutes montées sur-mesure pour coller au mieux aux séances. Un exercice de puissance maximale ? On vous plonge dans un sprint massif sur du hard-rock. La récup’ qui suit ? Une vidéo de descente sur de la musique classique. Un exercice de tempo ? C’est parti pour de la musique électro et des images d’échappée sur les pavés d’un Paris-Roubaix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Séances d’entrainement : une réussite totale !

On vous le disait : vous avez le choix dans une bibliothèque d’entraînements assez fournie (+/- 50) classés en thématique de travail. Le choix dans l’interface du logiciel est facile, on peut trier par thématique et avoir un aperçu direct de la séance.

the-sufferfest-4D-choisir-entrainement-ok

On sélectionne son entraînement, on vérifie que son hometrainer & son capteur cardio sont bien connectés, et c’est parti pour une belle partie de souffrance, on n’a qu’à suivre les instructions à l’écran.

tSF-test

L’écran ci-dessus affiche les chiffres clés (de gauche à droite) :

 La distance virtuelle parcourue

Votre fréquence cardiaque (et la zone cible au-dessus)

Votre puissance (et la cible au-dessus)

Votre fréquence de pédalage

Le niveau d’effort cible (sur 10)

La vitesse virtuelle instantanée

L’expérience “de jeu” est vraiment excellente : au-delà de ce qu’on a déjà évoqué, le rendu vidéo est fluide, les instructions sont claires et bien pensées, les repères sur les niveaux d’intensité attendus sont précis et les bénéfices apportés par les séances sont toujours expliquées.

La seule chose qu’on a trouvé à redire porte sur les durées des échauffements et des récupérations qui sont trop courtes et non paramétrables. Certes, rien n’empêche de tourner les jambes sur le hometrainer avant et après, mais c’est dommage de ne pas l’avoir intégré aux séances.

Les fonctionnalités complémentaires de TheSufferfest

Plans d’entraînement

Le logiciel propose une bibliothèque complète de plus de 100 plans d’entraînement, préparé par des coachs de niveau mondial dont Neal Henderson, qui a suivi Flora Duffy (double championne du monde de WTS) ou Rohan Dennis (champion du monde de CLM en titre). Vous aurez besoin d’un compte (gratuit ou premium) sur TrainingPeaks ou FinalSurge (2 logiciels de référence dans le suivi de l’entrainement) pour en profiter.

La personnalisation des plans d’entraînement est très aboutie, puisque son choix se fait sur plusieurs critères :

  • Votre discipline : cyclisme sur route, triathlon, cyclo-cross, VTT
  • Votre terrain : seulement sur hometrainer ou avec des sorties en extérieur
  • Votre niveau & disponibilité : débutant, intermédiaire ou avancé
  • Votre profil : selon les résultats de votre profil de “puissance en 4 dimensions”
  • Avec ou sans renforcement musculaire intégré

Le choix se fait donc logiquement selon votre profil & votre objectif. Vous n’avez donc qu’à sélectionner votre programme et toutes les séances de celui-ci vont même se placer automatiquement dans votre calendrier sur Training Peaks ou FinalSurge. Extrêmement fluide & facile !

training-peaks-the-sufferfest-plan

Préparation mentale

Un programme de 10 semaines & de 20 séances de préparation mentale est disponible. Le contenu est d’excellente qualité, il est composé de séances audio et d’un carnet de bord pour prendre des notes.

Simple et bien pensé, c’est un très bon premier pas dans l’univers de la prépa mentale.

Renforcement musculaire

Il s’agit d’une bibliothèque de 22 vidéos réparties en 2 programmes de 24 semaines de développement de la force spécialement pour le cyclisme. Un bon allié en hiver, qui s’intègre en plus facilement dans chacun des plans d’entraînement évoqués au-dessus.

the-sufferfest-renforcement

Yoga

Enfin, c’est la fonctionnalité la plus inattendue du programme : des exercices de yoga pour cyclistes ! Pour éviter les blessures, récupérer plus rapidement ou améliorer sa souplesse, TSF propose 30 sessions de yoga, réparties en 6 catégories & 3 niveaux.



Comme pour la préparation mentale, c’est un très bon programme pour débuter qui a l’avantage d’être abordable et surtout d’être spécifiquement pensé pour les cyclistes.

Notre avis sur The Sufferfest

On a adoré 😍:

– L’environnement : les vidéos, la bande-son, les instructions, l’humour 2nd degré, l’alchimie qui fait qu’on s’est arraché comme jamais sur hometrainer !

– Le profil “4DP” qui va plus loin que la mesure de la FTP,

– Les fonctionnalités très complètes et d’excellente qualité,

– L’expérience très aboutie : tout est fluide & bien pensé.

On aurait aimé voir mieux 🤔 :

– les durées d’échauffement & de récup’

En résumé, on doit dire qu’on prend un vrai plaisir à s’entraîner depuis 6 mois avec The Sufferfest. Après avoir testé d’autres logiciels (Zwift, Trainerroad, Elite e-training et BigRing VR), on a trouvé celui qui nous motive et nous “parle” le plus. Tout cela est très subjectif et l’ambiance “souffrir en s’amusant” ne conviendra peut-être pas à tou(te)s. Quoi qu’il en soit, le logiciel est très bien pensé et se classe parmi les meilleures solutions du moment.

Quel est le prix de The Sufferfest ? Où trouver le logiciel ?

Le logiciel est disponible sur le site officiel de TheSufferfest.com. L’application est disponible sur Windows, MacOS et iOS (iPhone & iPad), mais uniquement en anglais pour le moment. Sachez que vous pourrez télécharger les vidéos des séances en avance, notamment si vous n’avez pas de connexion dans votre “pain cave”.

L’abonnement mensuel coûte 12.99$ (11.5€) sans engagement et la formule annuelle est proposée à 99$ (87€).

Vous voulez tester gratuitement l’application ? Un essai de 7 jours est disponible gratuitement sur TheSufferfest.com.

🎁 Tu veux gagner un abonnement d'1 an à TheSufferfest ? 🎁
On te prépare un jeu-concours sur notre page Facebook pour remporter 1 an d’abonnement gratuit. Abonne-toi pour recevoir les infos ! 👈

Ce test est indépendant, non rémunéré et ne reflète que l’avis de notre testeur/se.

6 mois d’entraînement avec The Sufferfest : le compte-rendu !
5 (100%) 2 vote[s]

Rédigé par
Autres articles de Charly

RunCollect, vos chaussures de running usées vous rapportent !

Que faire de vos chaussures de course à pied usagées ? Enfin une solution...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *