Kiprun KD900X : le test de la 1ʳᵉ chaussure à plaque carbone de chez Décathlon

Le sommaire 📒

Nous étions nombreux à l’attendre… Et elle a su se faire désirer ! 🤤 Plaque carbone, mousse Pebax®, durabilité folle et poids contenu, Kiprun a souhaité frapper fort avec son premier modèle de « super chaussures ».

Mais à qui s’adresse vraiment cette KD900X ? Que vaut-elle face à des modèles concurrents ? On vous dit tout après plus de 200 kilomètres aux pieds 👟

Présentation et caractéristiques de la Kiprun KD900X

Teasées depuis quelques mois, notamment par l’athlète Yoann Kowal, ces chaussures à plaque carbone de chez Décathlon ont mis du temps à pointer le bout de leur nez. Officialisé aujourd’hui même (samedi 3 septembre 2022), c’est donc en exclusivité que nous pouvons vous présenter ce modèle ainsi que notre avis.

💥 Kiprun a donc mis au point sa première chaussure à plaque carbone.

🥸 Pour tout savoir sur la conception d’une chaussure Kiprun, découvrez notre interview avec Stéphane, ingénieur produit chez Kiprun.

En partenariat avec Arkema (leader français dans le développement de matériaux innovants.), Kiprun a développé sa propre plaque carbone ainsi que la mousse VFOAM à base de Pebax®.

Avec un poids intéressant de 225g en taille 42, la KD900X reste toutefois plus lourde qu’une Nike ZoomX Vaporfly Next% 2 (185g) mais plus légère qu’une Nike Zoom Fly 4 (272g).

Mais outre ces caractéristiques plus ou moins communes à la plupart des chaussures nouvelle génération du marché, Kiprun a souhaité sortir un modèle qui correspond aux valeurs actuelles de la marque, et ce, notamment sur :

  • La durabilité : les Kiprun KD900X promettent jusqu’à 1000 km (voire même plus) de course… Là où la concurrence peine à dépasser les 300 !
  • Le prix : “Seulement” 150€ pour ce modèle… Là aussi, un tarif bien inférieur en comparaison aux modèles concurrents même si l’on verra par la suite qu’il faut relativiser ce prix.

Le test des Kiprun KD900X

Nous avons reçu ces chaussures à la rédaction début juillet. 2 mois plus tard et 220+ km au compteur, nous pensons avoir suffisamment de recul pour vous offrir un test complet et transparent sur ces Kiprun KD900X.

Je suis un coureur moyen avec des RP à 37′ sur 10km, 1h23 sur 21km et 3h02 sur marathon (oui je manque de VMA 😂). Des chronos à des années lumières donc de ceux de Yoann Kowal, l’ambassadeur des Kiprun KD900X.

Je me suis amusé à utiliser cette chaussure sur :

  • des footings lents, et même très lents (entre 5’30 et 6’ au kilo)
  • de l’endurance active (4’30 – 5’)
  • du seuil
  • de la VMA
  • des sprints

Je n’ai pas eu l’occasion de la tester officiellement en compétition mais j’ai réalisé quelques enchaînements avec afin de voir si elles peuvent correspondre ou non à un usage en triathlon.

Notre avis sur les chaussures Kiprun KD900X

Style ★★★★★

Bien que subjectif, nous avons apprécié le look de ces KD900X. C’est sobre et moderne tout en restant intemporel. Les petites notes de couleur sont les bienvenues comme au bout des lacets par exemple. Simple mais efficace. Et en plus, ça s’accorde parfaitement avec nos trifonctions Opentri 💙

Confort ★★★☆☆

C’est le point fort et à la fois le point faible de cette chaussure.

Je m’explique 😈.

Je l’ai trouvé particulièrement confortable dans le sens où mon pied s’est immédiatement habitué à la chaussure. Que ce soit pour un footing de 30’ ou une sortie longue, le confort reste omniprésent. Malgré la chaleur, le pied ne s’est jamais senti oppressé. Côté pointure, si vous êtes habitué aux chaussures Kiprun, gardez le même référentiel de taille !

Néanmoins, Kiprun devrait apporter quelques modifications mineures pour décupler ce confort et éviter quelques gènes comme la languette qui a tendance à glisser malgré un serrage précis. Ou encore, le talon qui manque de rigidité à l’enfilage et m’a offert quelques ampoules sur les premières semaines. Les lacets ont aussi tendance à se desserrer dès lors que l’on oublie d’effectuer un double nœud.

Stabilité ★★★★★

C’est le gros point fort de la Kiprun KD900X. La plupart des modèles à plaque carbone proposent bien souvent une stabilité moyenne et un maintien de la cheville en deçà d’une chaussure classique. Mais avec ces Kiprun KD900X, on reste stable une fois la dynamique de course lancée. Relances, accroche sur piste,… On avance en pleine confiance !

👉 Je n’ai pas hésité à utiliser les deux derniers trous du laçage afin d’apporter encore un meilleur maintien à la cheville.

Sur sol humide, c’est parfait aussi. Aucune appréhension ou crainte, ça passe à tous les coups. Une chaussure performante et rassurante.

Dynamisme ★★☆☆☆

Oui, nous sommes bien sur une chaussure dynamique. Le contraste est même important par rapport à un modèle comme la KD800 ou même un modèle concurrent orienté performance et sans plaque carbone.

C’est indéniable, la plaque carbone couplée à la mousse Pebax® offre ce qu’une chaussure classique peine à transmettre : le retour d’énergie.

Mais je vais vous partager mon ressenti en toute transparence : nous sommes loin du dynamisme proposé par d’autres modèles concurrents. En tout cas, à “haute” vitesse, sur des allures visées en compétition.

Pas d’effets “Wahou” ni une impression de ressort. On ressent bien du dynamisme, un léger retour d’énergie mais c’est incomparable avec certains modèles d’autres marques.

Et vous savez quoi ? Ça ne me déplait pas.

Je ne pense pas que l’objectif de Kiprun était de proposer une chaussure uniquement à ceux qui courent à 3’30 au kilo.

Non, je crois que KIPRUN a souhaité proposer une chaussure dynamique, abordable à destination des coureurs “intermédiaires” qui souhaitent découvrir cette technologie.

Et même si cette sensation de dynamisme ne semble pas tonitruante, il n’en reste pas moins que ces chaussures ont permis à Yoann Kowal de décrocher un record en 1h02 sur semi.

On lira donc avec attention les retours des autres testeurs et des premiers utilisateurs…

Durabilité ★★★★☆

Difficile de me prononcer avec exactitude sur ce critère après (seulement) 220km+ réalisés. Mais cela permet déjà de donner un premier retour.

La semelle semble s’user convenablement, dans la lignée des autres chaussures Kiprun que je possède, elles aussi annoncées pour 1000km.

Outre la durabilité, c’est aussi le maintien des qualités dans le temps qui est intéressant à constater. Même si on s’habitue rapidement à ces « super chaussures », les performances semblent identiques avec ces KD900X, du premier jour au dernier.

Néanmoins, d’autres points de la chaussure semblent s’user plus rapidement comme les lacets qui s’effilochent par exemple ou la mousse Pebax® qui apprécie un peu moins les sols non bitumés.

Prix ★★★★☆

À 150€, nous sommes clairement sur un très bon prix. Néanmoins, n’oublions pas que ce tarif ne va guère fluctuer contrairement aux marques concurrentes qui n’hésitent pas à sortir promo sur promo.

Là où aujourd’hui, il est possible d’avoir une Vaporfly pour moins de 200€ ou une Zoom Fly 4 à 80€, la différence ne se joue pas uniquement sur le tarif mais plutôt sur le prix au km !

Selon moi, ce n’est donc pas le prix qui rend intéressant cette Kiprun KD900X mais plutôt sa fréquence de remplacement, bien plus faible que la concurrence.

En bref : notre avis sur la KD900X

Sur Opentri, cela fait des années que l’on vous conseille de courir avec plusieurs paires de chaussures. Néanmoins, ces Kiprun KD900X viennent chambouler nos dires. Si vous ne souhaitez qu’une paire à l’aise sur tous les terrains sans exceller nulle part, alors ces chaussures devraient vous plaire. On ne les subit pas sur un footing (même vraiment lent), restent légères et performantes sur une séance de seuil et confortables sur les sorties longues.

On l’attendait tous depuis des mois. Alors que les coureurs expérimentés seront peut-être déçus par les performances de cette chaussure, pour tous les autres, c’est une aubaine pour enfin découvrir cette technologie sans se ruiner.

Me concernant, je pense avoir trouvé le modèle capable de m’accompagner sur 90% de mes séances, et ça, c’est génial. Néanmoins, pour la plupart de mes compétitions, je resterai sur un modèle plus exclusif. Mais mon avis n’est lié qu’à du ressenti. N’oublions pas que Yoann Kowal a réalisé 1h02min17s sur semi-marathon avec les KD900X aux pieds 😎

>> Les Kiprun KD900X sont disponibles (stock limité) sur le officiel de Décathlon

4/5 - (16 votes)
A propos de l'auteur(e)
Hugo
Hugo
Triathlète et cycliste, je suis un véritable passionné par le triple effort et la science du sport. Équipements, nutrition, entraînement, c'est mon dada ! Membre de la Team Opentri, je reste à votre disposition pour toutes remarques ou questions ! On se retrouve sur Strava ?
Cet article vous a plu ?

Partagez-le à l’un(e) de vos ami(e)s triathlètes.  
Cela vous prendra seulement 10 secondes. L’écrire nous a pris 3 à 6 heures.  🙏

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
👋 Une invitation -spéciale- pour vous !

Chez Opentri, nous sommes une communauté de plus de 8100 triathlètes passionnés.

Chaque semaine, nous partageons 3 conseils & séances d’entraînement par email.

Inscrivez-vous ci-dessous pour nous rejoindre, et recevez votre premier bonus tout de suite ! ✌️ 

Noté 4,8 / 5 par 101 triathlètes 

C'est parti,
ON VOUS L'ENVOIE OÙ ? 💌

Recevez gratuitement le Kit incontournable du triathlète

Nos 7 dossiers & outils indispensables pour devenir un(e) meilleur(e) triathlète.

Kit triathlète débutant