Les licences en triathlon

Le triathlon est un sport de libertés : il nous permet de partir à l’aventure et de nous entraîner comme bon nous semble. Toutefois, dès lors que vous souhaitez participer à des compétitions et encadrer votre pratique, la question se licencier auprès de la fédération se pose. Notre équipe vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la licence de triathlon !  ⬇️

La licence de triathlon

Prendre une licence de triathlon en France passe par une adhésion à la Fédération Française de Triathlon. Dans le cadre du triathlon, il n’existe qu’une instance représentative en France (contrairement au cyclisme par exemple où on retrouve la FFC, l’UFOLEP, la FSGT et la FFCT).

Se licencier n’est en aucun cas obligatoire pour la pratique du triathlon mais n’assure pas non plus une participation à tous les triathlons de votre choix. Regardons en détails les intérêts à prendre une licence auprès de la Fédération.

Les avantages à prendre une licence de triathlon

Pratiquer au sein d’un club

Le fait d’être licencié vous permet d’entrer dans l’un des 900+ clubs en France pour y pratiquer le triathlon en compétition ou en loisir (et les sports annexes comme le duathlon ou l’aquathlon). Vous pouvez ainsi bénéficier d’un encadrement adapté et retrouver des triathlètes de tous niveaux. Vous pourrez bénéficier de créneaux de club avec le plus souvent un accès à la piscine gratuit.

S’inscrire aux triathlons sans surcoût

Vous pourrez participer à toutes les courses de votre choix parmi les 2 900 du calendrier fédéral sans payer de supplément et sans représenter de certificat médical. Contrairement à un non-licencié qui devra régler un Pass Compétition (voir plus bas dans l’article) et fournir un certificat médical. Seul le prix d’inscription sera à régler pour un licencié.

👉 Nos 10 triathlons coup de cœur à retrouver ici 

Etre assuré pendant sa pratique

Grâce à votre licence, vous bénéficiez d’une responsabilité civile. C’est-à-dire que si vous blessez accidentellement d’autres concurrents lors d’une compétitions (suite à une chute à vélo par exemple), l’assureur agréé par la FFTRI prendra en charge les coûts. Cette garantie de base exclut les dommages au vélo. Vous pourrez prendre de manière optionnelle des garanties supplémentaires comme celle liée aux “dommages vélo” ou une GAV (Garantie des accidents de la Vie).


👉Lire aussi : Faut-il s’assurer pour la pratique du triathlon ? Et comment ?


L’accès à l’application officielle FFTRI

Cette appli permet -entre autres- de consulter sa licence, de la présenter le jour de la course pour le retrait de son dossard, de (re)lire la réglementation ou encore de consulter le calendrier des courses directement depuis son smartphone.

Des avantages négociés auprès de partenaires

Être licencié, c’est également bénéficier d’avantages & de réductions auprès des partenaires de la FFTri, dont certaines boutiques pour l’équipement comme LePape.

Qui peut prendre une licence en triathlon ?

distance-jeunes

Le triathlon est un sport que l’on peut pratiquer jeune et tout au long de sa vie. Il est possible de prendre sa première licence dès l’âge de 6 ans ! Les premières compétitions sont composées de 50m de nage, 1 000m de vélo et 500m de course à pied.

Une licence est établie sur une année civile et ne se renouvelle pas automatiquement. Vous pouvez donc essayer le triathlon pendant 1 an, sans autre engagement (même si l’on est prêt à parier que ça vous plaira !).

Comment prendre une licence de triathlon ?

  1. Prendre une licence individuelle (sans club)

Cette première option vous permet d’obtenir une adhésion à la Fédération Française de Triathlon sans être rattaché à un club. Vous êtes donc licencié et rattaché à une ligue régionale. L’inscription se fait uniquement en ligne sur le site de la FFTri : sur un espace dédié, vous pourrez suivre en temps réel l’avancement de votre dossier.

Cette solution peut être intéressante si vous êtes géographiquement éloigné d’un club ou si vos horaires ne vous permettent pas de profiter pleinement des avantages d’un club.

capture se licencier FFTRI

2. Prendre une licence dans un club local

Vous pouvez vous rendre directement auprès du club de votre choix. Il en existe 900 en France. De la petite bande de cop(a)in(e)s à la grosse structure aux 400+ membres, vous trouverez sûrement celui qui correspond le mieux à votre pratique ! Le responsable des nouveaux inscrits prendra en charge votre demande de licence une fois que vous lui aurez fourni les pièces demandées (certificat médical, règlement signé, photo, etc.).

Les avantages d’une licence en club sont nombreux :

  • Accès à des créneaux d’entraînement et un/des stage(s)
  • Accompagnement par un/des coach(s) diplômé(s)
  • Intégration à un groupe d’entraînement
  • Participation à l’organisation de la compétition de votre club
  • Moments de convivialité hors sport

Le cas particulier de la mutation en triathlon

Attention, si vous changez de club, des frais de mutation d’environ 20€ s’appliquent. Ils s’ajoutent aussi au montant de la licence si vous étiez dans un club et que vous choisissez une licence individuelle pour la saison prochaine (même si en soit il n’y a pas de mutation à proprement parler).

Une fois inscrit, vous pourrez imprimer votre licence, actualiser vos données personnelles, accéder à vos résultats et renouveler annuellement votre licence.

capture se licencier FFTRI espace perso

3. Une licence dans un club “libre”

Ces clubs “libres” en ligne s’adressent à ceux qui souhaitent disposer d’une licence fédérale et être rattachés à une structure, sans prendre part à la vie quotidienne d’un club (et principalement aux entraînements). Ils disposent rarement d’une implémentation locale et sont des associations recherchées pour leur tarification réduite : vous participez aux frais obligatoires de la licence, mais pas aux frais de fonctionnement d’un club “classique”.

Le plus souvent, vous aurez accès à une tenue du club ainsi qu’un accès à une communauté en ligne mais sans créneaux d’entraînement et souvent sans coach.

Combien coûte une licence de triathlon ?

Le prix d’une licence de triathlon dépend de la ligue à laquelle vous voulez vous rattacher ainsi que du format (club ou individuel). Si vous optez pour une licence en club, le prix est généralement compris entre 90 et 110€. Ajoutez à cela la cotisation du club qui est propre à la structure.

Si vous préférez prendre une licence individuelle, c’est-à-dire sans adhérer à un club, vous pourrez choisir la ligue d’affiliation que vous souhaitez. Par exemple, si vous résidez à Paris, rien ne vous empêche de prendre une licence en Pays de la Loire qui est l’une des moins chère de France (90€).

Pour résumer, le prix d’une licence de triathlon est :

  • 200 à 350€ dans un club local
  • 90€ à 120€ en individuel sans club
  • 90€ à 150€ dans un club “libre”

Et si vous faites du triathlon plus rarement, il existe d’autres solutions…

Pratiquer le triathlon sans se licencier

Le Pass Compétition ou “licence-journée”

Si vous hésitez encore avant de prendre une licence, il est tout de même possible de participer à des compétitions. Le Pass Compétition vous permet une participation à une épreuve sans vous licencier à l’année. Toutefois, ce pass ne vous permet pas d’entrer dans un club. Mais au-delà de 3 ou 4 triathlons dans l’année, une licence risque de revenir moins cher que le cumul des pass compétition.

Pour en bénéficier, rien de plus simple ! Vous pouvez l’acheter en ligne sur le site de l’organisateur ou y souscrire directement le jour de la course. Toutefois, assurez-vous qu’il reste des places disponibles afin de ne pas vous déplacer pour rien et assurez-vous d’avoir un certificat médical de moins d’un an de non contre-indication à la pratique du triathlon en compétition.

Le Pass compétition n’est pas gratuit. Son prix est fixé par les ligues régionales et dépend donc du lieu où la compétition se déroule. Ce prix est à ajouter au tarif d’engagement de l’épreuve.

Les tarifs sont généralement autour de :

  • 5 à 10€ pour un triathlon distance S
  • 20 à 30€ pour un M
  • 50 à 70€ pour un Longue distance

Les autres licences

La licence américaine USAT

Les licences étrangères de triathlon ont longtemps été prisées car moins chères. Beaucoup de triathlètes optaient par exemple pour la licence américaine. Malgré un prix attractif, il était impossible d’être classé sur des courses comme les championnats de France du fait d’être considéré comme “étranger”. Aujourd’hui, ces licences sont de moins en moins acceptées sur les épreuves fédérales et lorsqu’elles le sont, elles ne dispensent pas toujours de souscrire à un Pass compétition.

Les licences d’athlé ou de cyclisme sont-elles valables pour le triathlon ?

Si vous êtes déjà licencié auprès de la fédération française d’athlétisme ou de cyclisme, cela ne vous donnera aucun avantage sur un triathlon que ce soit sur le plan tarifaire et ne vous dispensera pas du certificat médical… A contrario, la licence de triathlon peut vous permettre de vous inscrire sur d’autres épreuves sportives comme les courses de vélo en UFOLEP.


Pour recevoir nos prochains dossiers, rejoins notre communauté privée ci-dessous ! 👇

Crédits photos : FFTRI

a propos de l'auteur :
Hugo
Hugo
Triathlète et cycliste, je suis un véritable passionné par le triple effort et la science du sport. Équipements, nutrition, entraînement, c'est mon dada ! Membre de la Team Opentri, je reste à votre disposition pour toutes remarques ou questions ! On se retrouve sur Strava ?

vous débutez le triathlon ?

Notre guide spécial Débutants vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.

QUEL EST VOTRE OBJECTIF ?

QUEL EST VOTRE OBJECTIF ?

On vous enverra le contenu sur-mesure pour votre profil

C'est parti !

C'est parti !

C'est parti !