KIPRUN KD800 : notre nouvelle chaussure 2022 pour les triathlons courte distance ?

Le sommaire 📒

Un peu plus de 2 ans après son lancement, KIPRUN, la marque de « running performance » du groupe Décathlon, propose sur le marché une nouvelle version de sa chaussure « compétition ».

Une excellente occasion pour la marque nordiste de venir soutenir son ambition : celle de proposer des produits techniques, destinés aux coureurs compétiteurs ambitieux, tout en conservant des tarifs abordables.

A l’heure où les prix s’envolent sur ce segment particulier des chaussures de running, KIPRUN a une belle carte à défendre avec ce nouveau modèle, les KIPRUN KD800.

Alors, tient-on là une chaussure capable de rivaliser avec le reste du marché ?

Présentation et retour d’expérience après 2 mois d’entraînement.

KIPRUN KD800 : carte d’identité

La KIPRUN KD800 est le modèle successeur de l’ULTRALIGHT, qui faisait partie de notre test géant de la gamme KIPRUN en 2020.

C’est le modèle Compétition de la marque en 2022 (en attendant l’arrivée d’une chaussure KIPRUN à plaque carbone à la rentrée…).

On retrouve donc un modèle racé, épuré et léger : 

  • poids de 200g (en pointure 42)
  • un drop limité à 6mm
  • une up’bar intermédiaire pour le dynamisme,
  • une mousse EVA pour l’amorti
  • une nouvelle semelle extérieure pour la tenue de route,
  • 5 coloris (2 femme, 3 homme)

Pour ceux/celles qui ont testé l’ULTRALIGHT, on nous annonce un amorti (un peu) plus moelleux et une semelle extérieure plus adhérente.

Côté style, on retrouve 5 coloris : la majorité sur des tons fluo et des dégradés, et un modèle plus épuré blanc.

UNE CHAUSSURE POUR QUI ? POUR QUAND ?

Comme ses concurrentes du créneau des chaussures Compétition, la KIPRUN KD800 s’adresse avant tout aux… compétiteurs (oui, facile à deviner).

Par son poids léger, son drop faible et la fermeté de son amorti au sol, elle est destinée à être la chaussure que vous sortirez pour courir « vite » : comprenez sur des allures de seuil et de vitesse, voire de tempo.

En compétition, elles vous accompagneront sur des formats de demi-fond (jusqu’au semi-marathon) et de triathlon courte distance (du XS au M). Seuls les coureurs très légers ou habitués aux modèles très light choisiront cette chaussure pour aller sur des distances plus longues.

De notre côté, nous l’avons choisi pour nos séances de seuil et de vitesse, des triathlons S et un 5000m « test » à l’entraînement.

Cette KIPRUN KD800 est une option adaptée pour les athlètes :

  • en recherche d’une paire spécifique Compétition / entraînements rapides (sous-entendu, qui dispose d’une autre paire pour les allures plus lentes)
  • de courte distance (du XS au M, du 3000m au semi)
  • au gabarit <85kg

LE TEST GRANDEUR NATURE DES KIPRUN KD800

Nous avons été 2 à tester cette nouvelle chaussure pendant près de 2 mois.

Claudy a testé le modèle Femmes : 

  • elle court 1 à 3 fois par semaine
  • sur des sorties de 40’ à 1h
  • avec pour objectif des triathlons S

C’est l’une de ses premières paires légères et dynamiques, et elle court habituellement en Hoka Bondi pour ses sorties d’endurance à tempo.

Moi, Charly 👋, j’ai testé le modèle Homme : 

  • je cours 3x par semaine,
  • sur des sorties de 45’ à 1h30,
  • avec pour objectif des triathlons M et L ainsi qu’un semi-marathon sur route.

Ça fait presque 10 ans que j’ai toujours (au moins) une paire de chaussures de compétition dans mon armoire et j’ai eu l’occasion de tester une bonne partie des grandes marques du marché.

Chez KIPRUN, j’ai beaucoup aimé les KD PLUS pour leur polyvalence.

NOS AVIS SUR LA KIPRUN KD800

Style ★★★★

En ayant les chaussures pour la première fois entre les mains, pas de doute possible : il s’agit bien d’une chaussure de compétition. Les lignes sont épurées, le mesh en 1 pièce de tissu est léger et bien fini. Les lacets plats, les oeillets fins et la languette minimaliste forment un ensemble cohérent. J’apprécie également de trouver une chaussure pas trop large, malgré une grande pointure.

Confort ★★★✩✩

Entendons-nous : on parle ici de confort très relatif, pour une chaussure légère et dynamique. Ce n’est pas sa qualité première, mais ce n’est pas non plus ce que je suis venu chercher. Ce qui est satisfaisant, c’est l’absence de coutures à l’intérieur, qui permet de courir sans chaussettes en triathlon.

Seule la languette, très fine, peut-être embêtante si elle se plie lorsque vous enfilez la chaussure lors d’une transition (notamment avec des lacets élastiques, qui exercent un peu plus de pression sur le cou du pied). 

Dynamisme ★★★★

Dans ce domaine, la KIPRUN KD800 est une chaussure très satisfaisante : dès les premières foulées, on découvre une chaussure réactive et dynamique. Au-delà des allures de tempo et sur une pose médio- voire avant-pied, la semelle assez compacte et l’up-bar donnent une sensation de retour d’énergie intéressante.

On ne s’enfonce à aucun moment et couplé à une semelle assez fine sur l’avant, on a une vraie impression de réactivité et de proximité avec le sol. Un bonheur sur des allures élevées et de distances courtes.

Finition  ★★★★

La finesse de la languette, le travail sur les lacets plats, la semelle intermédiaire très épurée et la semelle extérieure renforcée : que de bons points sur la finition de cette chaussure.

Pas grand chose à retoucher. Si je voulais trouver absolument un point d’amélioration potentiel, ce serait d’avoir une encolure (le col de la chaussure, par lequel on glisse le pied) plus fine. Mais cela se ferait probablement au détriment d’un peu de confort. Mais globalement, c’est un produit très proprement fini.

Prix ★★★★

90€ pour une chaussure de compétition, c’est très compétitif. Je n’ai pas d’autre modèle comparable qui me vienne en tête sous les 100€. Et c’est un argument de poids : étant donné qu’il s’agit d’une 2ème, voire d’une 3ème paire, à mettre dans votre armoire, c’est autant d’économies sur un budget chaussures qui peut vite grimper.

Les plus technophiles se pencheront peut-être sur une chaussure à plaque carbone, mais devront débourser pour cela plus de 150€.

La KIPRUN KD800 n’est probablement pas la plus performante sur le segment des chaussures de compétition (même hors plaque carbone), mais elle rafle clairement la mise en termes de rapport qualité-prix. 

Durabilité ★★★★★

Après 2 mois d’entraînement, rien à signaler de particulier côté usure, sur aucune des 2 paires (heureusement d’ailleurs). 2 bons points qui me rassurent sur la suite : la semelle extérieure renforcée et le mesh en tissu légèrement « plastifié / renforcé ? ». KIPRUN n’annonce pas de kilométrage particulier sur ce produit, mais comme d’habitude, on est rassuré par une garantie de 2 ans en cas d’usure anormale.

En bref : la KIPRUN KD800, un choix intelligent et raisonnable

Pour résumer, cette nouvelle KIPRUN KD800 est une excellente option si vous êtes à la recherche d’une chaussure de compétition courte distance, performante mais accessible.

Le rapport performance-prix est excellent (imbattable ?) pour ceux/celles qui veulent se doter d’une première paire de compétition ou qui surveillent leur budget, sans chercher absolument une plaque carbone.

Pour moins de 100€, vous trouverez une chaussure légère, dynamique, proche du sol et qui semble bien durer dans le temps. 

>> La KIPRUN KD800 est à retrouver sur le site officiel de Decathlon (modèles H et F)

5/5 - (1 vote)
a propos de l'auteur
Charly
Charly
Hello !

vous débutez le triathlon ?

Notre guide spécial Débutants vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.

Chaque semaine, 3 conseils dans votre boîte mail pour bien débuter le tri.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email 🔓

Noté 4,8 / 5 – Suivi par plus de 6800 triathlètes 

C'est parti,
ON VOUS L'ENVOIE OÙ ? 💌

Recevez gratuitement le Kit incontournable du triathlète

Nos 7 dossiers & outils indispensables pour devenir un(e) meilleur(e) triathlète.

Kit triathlète débutant