On a testé le système de laçage NETFIT de Puma !

On vous le présentait au mois de mai : Puma a dévoilé un nouveau système de laçage sur ses chaussures de running. Exit les oeillets imposés, ce système baptisé NETFIT est une maille externe qui permet un laçage totalement sur-mesure. Si vous avez raté sa présentation, rendez-vous sur notre article.

On a voulu savoir ce que ça donnait en conditions réelles et on a donc testé cette nouveauté pendant quelques semaines. Retours d’expérience & verdict !

Présentation de notre testeuse

Honneur aux femmes, c’est Claudy, notre testeuse Running & Triathlon qui a eu l’opportunité de tester le système Puma NETFIT.

Pratiques : Triathlon & Course à pied

Distance de prédilection : 5 – 10km

Séances hebdo : 2 à 3

Qualités recherchées : Maintien de la cheville, Polyvalence

Marque habituelle : Adidas

Une véritable innovation pour de multiples possibilités

La chaussure sous les yeux, deux mots viennent à l’esprit : Originalité & Robustesse.

Originale, le Puma NETFIT l’est par son système de laçage via un sur-chausson en maille qui lui confère un look jamais vu auparavant. Et robuste, car les 2 chaussons superposés donnent immédiatement cette sensation de maintien et solidité.

Côté design, cette version résolument girly est sympa. Le double jeu de lacets fourni permet d’alterner la discrétion du gris et le pétillant du fuschia pour des sorties plus flashy.

test-puma-netfit

Pour ce qui est de la mise en place, la tige du chausson des modèles équipés de NETFIT est assez étroite, ce qui rend donc un peu compliquée l’entrée du pied dans la chaussure. Mais ce qui permet aussi et surtout d’épouser au plus près la cheville ensuite…

Vient ensuite le laçage à proprement dit. Fourni avec la paire de running, un livret décrit les différents modes de laçages possibles en fonction du besoin et des attentes du runner : maintien interne ou externe, souple ou tendu. Pour ma part, ça sera maintien interne 😉 

puma-netfit

Le principe du laçage directement sur le mesh extérieur rend le passage des lacets dans les oeillets beaucoup plus facile. Les boucles sont plus larges et plus nombreuses que des oeillets classiques, ce qui permet d’obtenir un résultat totalement sur-mesure.

Avant le départ pour le 1er run de test, on se sent donc parfaitement paré du côté du maintien ! A confirmer pendant l’effort…

Sensations en course

Dès les premières foulées, le maintien du pied est top ! L’optimisation du laçage permet d’adapter parfaitement la chaussure à ses attentes et c’est plaisant. Point plus négatif, le maintien du talon à l’arrière se fait par une coque assez rigide sur les Puma Ignite Dual que j’ai testé. Une rigidité qui tranche (trop?) avec la souplesse de la chaussure au globale et du laçage. Dommage.

Le laçage justement : malgré un sur-chausson en maille qui pourrait laisser présager d’éventuelles distorsions à la course, celui-ci reste stable. Un point très positif donc, la maille étant le garant de l’excellent maintien mis en avant.

puma-netfit-essai

Une plus-value intéressante pour le triathlon

Après plusieurs de semaines de test sous toutes les coutures, on imagine 3 grands avantages au système NETFIT pour le triathlon :

#1 : Adapter le laçage aux besoins du coureur. A tous les pieds fins et à tous les larges, à toutes les chevilles fragiles, les modèles équipés du NETFIT offrent la possibilité d’un serrage sur-mesure.

#2 : Adapter le laçage aux conditions de course. Pour ceux qui cherchent une chaussure polyvalente, le système NETFIT permet de multiplier les possibilités d’une paire de running. Les entraînements sur chemins ou en sous-bois adopteront un laçage large pour un maintien renforcé tandis que les compétitions de triathlon se feront avec un laçage plus porté vers l’avant pour accélérer le serrage lors des transitions .

#3 : Allié à une paire de lacets élastiques, cela offre une diversité de réglages qui devraient couvrir (presque) toutes les utilisations de vos chaussures. Seuls, les lacets élastiques sont parfois délicats à placer et le maintien n’est pas toujours homogène. Avec le mesh « en filet » NETFIT, on devrait se rapprocher d’une mise en place sur mesure.

puma-netfit-avis

Pour conclure…

Le système proposé par Puma est une avancée intéressante sur le marché du running, qui permet de donner plus de polyvalence à votre paire. Loin de n’être qu’un nouveau design, le NETFIT apporte une valeur supplémentaire en termes de technicité aux chaussures.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de la gamme NETFIT sur le site officiel de Puma.

Ce test est indépendant, non rémunéré et ne reflète que l’avis de notre testeu(r/se).

Les notes !

9 Adapté pour le triathlon ?
8 Confort
8 Prix
7 Durabilité
8 Style
8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On vous le présentait au mois de mai : Puma a dévoilé un nouveau système de laçage sur ses chaussures de running....
" />