Elemnt Rival : que vaut la première montre Wahoo pour le triathlon ? (test + photos)

Le sommaire 📒

Vous vous souvenez des montres Tom Tom ?

Réputée pour ses montres intuitives, la firme néerlandaise voulait bouleverser le monde de la tech outdoor.

Un pari raté, mais qui a donné des idées à ses successeurs. 

Et parmi eux, Wahoo !

Après des GPS pour vélo hyper simple d’utilisation et des home trainer en plug-and-play, la marque américaine lance la Wahoo Elemnt Rival.

Une des premières montres GPS (vraiment) destinée aux triathlètes ⚡️

On a eu la chance de recevoir un modèle à la rédac, et c’est en grand fan de tech que je vous livre mes impressions à travers mon test et les photos ⬇️

Présentation et unboxing de la Wahoo Elemnt Rival

Caractéristiques techniques

Sortie il y a quelques semaines, ce premier modèle de chez Wahoo a su se faire attendre… Puisque l’on en parle depuis 2018 !

Sûrement de quoi mûrir une version aboutie et sur le papier c’est plutôt le cas ! On retrouve des spécifications intéressantes comme :

  • Un écran couleur de 240 x 240 pixels
  • Un verre en Gorilla® Glass et une lunette en céramique
  • Un poids (plume) de 53 g
  • Une prise en charge des réseaux GPS et GLONASS
  • Une étanchéité de 5 ATM (50 mètres)
  • Un capteur de luminosité ambiante
  • Une autonomie annoncée de 14 jours et 24h en utilisation GPS

La montre est compatible ANT+® et Bluetooth® et se connecte à votre Iphone ou téléphone Android.

Des caractéristiques propres au hardware qui place cette Elemnt Rival à un niveau proche de la gamme Fenix de chez Garmin ou de la Suunto 9.

Unboxing de l’Elemnt Rival

Après avoir fait le tour du propriétaire, il est temps de passer à l’unboxing ! Entre la sensation d’ASMR quand on enlève le film plastique et la surprise du contenu à l’ouverture de la boite, le déballage d’un produit tech est l’un de mes moments préférés 🤤.

Chez Wahoo, cette première ouverture est plutôt réussie. Une boite tiroir au concept intéressant malgré un ensemble minimaliste :

➡️ La montre + un câble de charge + un guide de démarrage rapide.

Pas de fioritures, Wahoo veut faire simple et le fait bien.

Le test de la montre Wahoo Elemnt Rival

Une chose que j’aime faire avec les produits tech, c’est de ne pas lire les notices. Pour moi, l’objet doit être suffisamment intuitif pour se laisser guider et réaliser les paramétrages de base sans avoir besoin d’aide extérieure.

✅ Et là aussi c’est plutôt réussi.

Lors du 1er allumage, on nous demande de télécharger, à l’aide d’un QR Code, l’application Wahoo Elemnt qui est la même pour tout l’univers Wahoo. À l’image de Garmin Connect, cette app nous permet de gérer notre montre mais aussi d’enregistrer une activité avec notre téléphone.

On peut y configurer les profils d’activité parmi les suivants :

  • Vélo d’intérieur (compatible avec les home-trainer Kickr)
  • Vélo en extérieur
  • Course à pied et course sur tapis
  • Piscine et natation en eau libre
  • Exercice de force et yoga

Par la suite, une fois notre profil enregistré, l’ensemble est presque prêt ! On associe nos capteurs externes (ceinture cardiaque, capteur de puissance,…) et on peut commencer l’entraînement 🔥.

Qualité et précision des données

J’ai pu tester la montre sur différentes activités outdoor hormis la natation en eau libre.

Que ce soit à vélo ou en course à pied, la montre est précise. Aucun décrochage et une captation des signaux satellites plutôt rapide.

Au niveau du capteur optique au poignet, je le trouve plutôt fiable comparé à ma ceinture cardiaque et au capteur de la Fenix 6 même s’il reste peu pertinent sur des intervalles très courts et intenses.

Une fois l’activité enregistrée, il faut synchroniser la montre avec son téléphone si l’on souhaite voir plus de data ou l’exporter vers Strava. La montre n’a pas de puce wifi, impossible donc d’envoyer notre activité dans le cloud sans notre téléphone.

Même si je n’ai pas pu tester la montre en compétition, j’ai essayé le profil triathlon à l’entraînement. Comme promis, les disciplines s’enchaînent automatiquement et on peut peaufiner les chronos (notamment pour les transitions) directement via l’application. Le concept plaira aux plus étourdis mais le fait d’appuyer sur un bouton à chaque changement sur d’autres modèles n’est pas non plus très handicapant.

Écran et ergonomie de la montre

La fonctionnalité “lumière ambiante” est très agréable et fonctionne parfaitement aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

La taille de l’écran est correcte mais elle aurait pu être améliorée en réduisant les bords noirs.

Un bord noir plus imposant que sur la Fenix 6X Pro

La navigation au sein des différents écrans est fluide et je n’ai constaté aucun bug pendant toute la durée du test. Tout est bien traduit en français mais je trouve que l’ensemble n’est pas si intuitif que ça…

L’action des boutons n’est pas toujours la même en fonction du menu et certains textes sont coupés. Néanmoins le nombre d’options étant limité on se perd moins dans la montre que sur les modèles les plus complets de chez Garmin.

On apprécie aussi la légèreté de la montre et le confort de son bracelet.

D’un côté toutes les montres GPS paraissent légères une fois la Fenix 6 au poignet (et ses 93 grammes) 😄.

Le bracelet, justement se démonte assez facilement et peut être changé en quelques secondes. Sa largeur de 22 mm et son système universel est pratique au quotidien si vous souhaitez alterner bracelet de sport et bracelet lifestyle par exemple.

Autonomie de la Wahoo Rival

Sur ce plan, elle tient plutôt assez bien ses promesses. J’ai observé une perte d’environ 5% par heure en utilisation GPS soit une vingtaine d’heures d’autonomie (contre 24h annoncé).

En usage quotidien, elle tient bien la charge… Mais c’est plutôt logique ! Le suivi quotidien est faible (pas de suivi du stress, du nombre de caloris, d’oxymètre de pouls ni de suivi du sommeil) et l’écran n’est pas amoled.

Enfin, à ce jour la montre ne possède pas de mode “économiseur de batterie”.

À noter aussi, l’utilisation obligatoire d’un câble de charge propriétaire, ne l’oubliez surtout pas si vous partez en vacances !

Mon avis sur la montre Elemnt Rival

Il faut être honnête, Wahoo a pris un gros risque en s’attaquant aux marchés des montres GPS outdoor.

Alors que Garmin survole les débats devant Suunto et Polar, il ne reste que quelques miettes pour la concurrence.

Même si Coros et sa Pace 2 a su proposer un modèle complet au rapport qualité / fonctionnalités / prix intéressant, pénétrer ce marché reste difficile.

La Wahoo Elemnt Rival pour le triathlon ?

Wahoo a donc fait le pari de viser une niche : les triathlètes.

Et les triathlètes se divisent eu deux catégories :

Ceux qui recherchent une montre simple et abordable pour enregistrer puis consulter leurs activités.

Et ceux qui veulent un véritable coach au poignet pour chacune de leur séance.

La Wahoo Elemnt Rival se situe pile entre les deux. Un poil trop chère pour convaincre les débutants et quelques fonctionnalités manquantes pour séduire les triathlètes en manque de datas.

Certes, vous avez le profil triathlon qui se gère automatiquement mais cela n’est pas suffisant pour des triathlètes exigeants qui ne pourront se passer de la programmation d’entraînements ou des statistiques détaillées comme le sommeil ou la SpO2.

Pour 100€ de plus (certes, c’est beaucoup) vous avez une Garmin Forerunner 945 qui sera équipée d’une cartographie intégrée, d’une programmation d’entraînement, d’alertes, de la gestion de la musique,…

Néanmoins, si vous êtes à la recherche d’une montre simple, sans chichi et assez complète pour déjà bien s’amuser en triathlon, alors la Wahoo Rival est faite pour vous.

Sa partie logicielle nous propose quelques fonctionnalités nouvelles par rapport à la concurrence et ça on apprécie. Elle se concentre sur ce pourquoi elle a été conçue : accompagner l’athlète pendant ses principales séances.

Et elle le fait bien. Données précises, 0 bug et une belle autonomie.

À voir aussi l’évolution du prix et le suivi des mises à jour de ce modèle. Aux alentours des 300€ et avec de nouvelles fonctionnalités intégrées, la Wahoo Elemnt Riva peut prendre une toute autre dimension.

La force de Wahoo : son univers ?

Au-delà de la montre, Wahoo souhaite surtout mettre en place un écosystème complet autour de ses produits.

Aujourd’hui, les marques veulent nous faire rentrer dans leur monde à la manière d’Apple. Elles s’efforcent de rendre leurs appareils compatibles entre eux et de construire une offre de solutions.

À titre d’exemple, j’utilise une montre Garmin Fenix couplée à un compteur Garmin Edge pour le vélo et une ceinture cardiaque. L’hiver je m’entraîne sur mon home trainer tacx (qui appartient à Garmin) et mes sorties sont sécurisées grâce au Garmin Varia.

100% de mes data sportives sont donc récoltées par un appareil Garmin ou synchronisées par le cloud Garmin.

Et Wahoo veut nous proposer la même chose. Montre, GPS, home-trainer, application de suivi… L’écosystème s’agrandit et c’est tant mieux pour le consommateur.

La Wahoo Elemnt Rival en est un parfait exemple. Couplée à un compteur vélo de la même marque, c’est un pur bonheur à utiliser.

Cela facilite nos choix mais comporte aussi quelques risques comme une dépendance à l’outil… On l’a bien vu lors de la panne mondiale de Garmin en 2020 😏.

Où acheter la montre Wahoo Elemnt ?

Vendue au prix de 379,99€ à ce jour, la montre est disponible chez Alltricks.

a propos de l'auteur
Hugo
Hugo
Triathlète et cycliste, je suis un véritable passionné par le triple effort et la science du sport. Équipements, nutrition, entraînement, c'est mon dada ! Membre de la Team Opentri, je reste à votre disposition pour toutes remarques ou questions ! On se retrouve sur Strava ?

vous débutez le triathlon ?

Notre guide spécial Débutants vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.

QUEL EST VOTRE OBJECTIF ?

On vous enverra le contenu sur-mesure pour votre profil

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour débuter le tri.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email 🔓

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour progresser.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour performer.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email 🔓

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.