Comment bien enfiler sa combinaison néoprène ?

javier-gomez-combinaison

Difficile de mettre sa combinaison néoprène sous le soleil ou peur de l’abîmer en l’enfilant ?On vous donne toutes nos astuces pour que l’enfilage de combi ne soit plus une première épreuve avant de débuter votre triathlon.

1.Utiliser un sac plastique pour passer les mains et les pieds

L’astuce la plus précieuse qu’on ait à vous donner : enfiler un sac plastique léger sur votre main ou votre pied pour les passer dans la combi. Cela permet de glisser en douceur à l’endroit le plus étroit du néoprène.

Sortez de votre placard quelques sachets à légumes (ceux que vous n’arrivez jamais à dérouler chez Intermarché) et la lutte avec la combi sera déjà moins intense. Certains utilisent des gants en coton ou des chaussettes, ça marche aussi mais ça monte moins haut.

mettre-combi-neoprene-sac

2. Ajuster la combi en tirant par l’intérieur de celle-ci

Si vous voulez faire le bonheur financier de votre revendeur de matériel, alors essayez de tirer sur l’extérieur de votre combinaison pour la remonter. En quelques coups, le néoprène sera entaillé voire déchiré, c’est garanti.

Une règle d’or à respecter : on ne place les mains qu’à l’intérieur pour tirer sur la combinaison. L’intérieur est composé de tissu résistant qui supportera d’être agrippé et ne craindra pas vos ongles. Toujours aucun accroc sur notre Orca 3.8 de 2010 avec cette technique chez OpenTri 🙂

3. Remonter la combinaison suffisamment haut sur les mollets et les avant-bras

Pour ajuster au mieux votre néoprène, il faut ajuster celui-ci assez haut sur vos mollets et vos bras. Dès que vous commencez à enfiler la combinaison, faites remonter ses extrémités de 5 à 10 cm au-dessus de vos poignets et de chevilles.

Pour le haut du corps, cela permet d’assurer d’avoir suffisamment de flexibilité aux épaules. Pour les jambes, ça assure que la combi soit parfaitement ajustée à l’entre-jambes et à vous arriverez plus facilement à retirer votre combinaison lors de la transition.

leo-bergere-wetsuit

4. Dégager un maximum les épaules pour libérer leur mouvement

Surtout sur les combinaisons d’entrée de gamme, le néoprène limite le mouvement naturel du bras et la rotation des épaules. On vous conseille donc de laisser de la marge et de la souplesse en haut des bras, en la remontant assez haut.

Il est aussi préférable de s’échauffer hors de l’eau : faites quelques mouvements de crawl à sec afin que le néoprène se positionne. Une fois que vous serez dans l’eau, il sera plus compliqué d’ajuster une combinaison mal placée.

enfiler-combinaison-triathlon
Photo @ Triradar.com

5. Mettre de la crème anti-frottements aux endroits stratégiques

Appliquez de la crème anti-frottements dans le cou, sous les aisselles ou sur l’entrejambes pour éviter les échauffements. Sur un triathlon M, on tourne la tête pour respirer entre 500 & 800 fois, ce qui génère de nombreuses frictions entre la peau et la combi.

Autre astuce pour retirer sa combinaison plus vite à T1 : mettre de la crème sur les avants-bras & les mollets pour faciliter son retrait.

6. Accrocher le cordon d’ouverture sous le scratch du cou

Cela nécessitera un peu plus de dextérité et de concentration pour décrocher le cordon et ouvrir votre combinaison. Mais ça permet surtout d’éviter qu’un nageur dans le peloton agrippe accidentellement celui-ci et ouvre votre combi au milieu de l’eau.

mettre-combi-neoprene-triathlon
Photo @ Motustriathlon.com

Et la mauvaise idée : enfiler une combinaison néoprène dans l’eau ou mouillée

Si vous aimez les défis, tentez-le… 🙂

Et pour ne rien rater des prochains Guides & Conseils, abonne-toi à notre newsletter ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Difficile de mettre sa combinaison néoprène sous le soleil ou peur de l’abîmer en l’enfilant ?On vous donne toutes nos...
" />