Les chaussures minimalistes en triathlon : pour ou contre ?

Le sommaire 📒

Popularisées depuis quelques années maintenant, les chaussures minimalistes est un vaste sujet qui divise dans le monde de la course à pied et du triathlon. Bulle marketing ou véritables enjeux physiologiques ? On répond à toutes vos questions à travers notre guide 🔽.

Une chaussure minimaliste, c’est quoi ?

À ce jour, aucune définition claire ne vient décrire ce terme large. Selon nous, une chaussure minimaliste se caractérise par une chaussure n’interférant pas ou peu avec le fonctionnement naturel du pied. Comment ? Grâce à une flexibilité accrue, un faible drop et un poids contenu.

On peut traduire aussi cela par 4 critères principaux qui rassemblent toutes les chaussures minimalistes :

  • une semelle au talon peu épaisse
  • un dénivelé entre le talon et l’avant de la chaussure (le drop) proche ou égal à zéro
  • un poids contenu aux alentours des 100g
  • une flexibilité accrue

En somme, courir avec des chaussures minimalistes, c’est retrouver des sensations proches d’une course pieds nus mais avec une protection plantaire adéquate.

Maximalistes ou minimalistes : quelles chaussures choisir ?

Même si la chaussure ne joue qu’un rôle minime dans la performance, choisir un modèle qui correspond à vos besoins est indispensable. De ce fait, comment savoir s’il vaut mieux courir avec des chaussures minimalistes ou maximalistes ?

Si, jusqu’ici, vous avez toujours couru avec des chaussures de course à pied “classiques” sans ressentir de gênes et sans blessures récurrentes, alors l’intérêt de passer sur des chaussures minimalistes est restreint. Pourquoi modifier vos habitudes si tout va bien ?

À contrario, si jusqu’ici vous n’avez jamais trouvé chaussure à votre pied (oui j’ai osé 😅), alors envisager de tester progressivement une chaussure minimaliste peut être intéressant.

Je vous conseille aussi de démarrer l’apprentissage de la chaussure minimaliste si vous débutez la course à pied. En effet, votre foulée sera encore modifiable et aucune (mauvaise) habitude n’a pu être prise jusqu’ici.

👉 La Hoka Bondi 6 : une chaussure maximaliste ?

Quels sont les avantages des chaussures minimalistes ?

Pendant de nombreuses années, on a attribué aux chaussures minimalistes de nombreux intérêts par rapport aux chaussures maximalistes. Un argument phare des “pros minimalistes” était notamment le fait de dire que les blessures étaient moindres.

Avec du recul, on ne peut pas être aussi tranchant. Une chaussure, qu’elle soit minimaliste ou maximaliste, dès lors que le modèle vous correspond, vous réduisez considérablement le risque de blessures.

Il ne faut pas oublier aussi, qu’une transition maximaliste vers minimaliste mal effectuée à de grandes chances de se conclure par une ou plusieurs blessures. C’est donc bien souvent l’effet inverse que l’on rencontre : les runners se blessent suite au passage à des chaussures minimalistes.

Néanmoins, si la transition est effectuée de manière progressive et intelligente, les chaussures minimalistes devraient vous assurer sur le long terme une certaine pérennité au niveau des blessures. Le fait d’avoir une foulée plus naturelle réduit de facto les risques.

Et la performance dans tout ça ? Avec un poids plume, les chaussures minimalistes partent déjà avec un certain avantage. Bien souvent, une chaussure légère sera plus réactive et dynamique.

Néanmoins, avec l’apparition depuis quelques années des chaussures à plaque de carbone, on remarque que la performance n’est plus aussi dépendante du poids.

Les précautions à prendre avant de courir avec des chaussures minimalistes.

Pour accélérer le processus d’adaptation et éviter au maximum les blessures, quelques précautions sont à prendre avant de réaliser vos premières séances avec des baskets minimalistes.

Vous devez être en capacité d’avoir une foulée légère et naturelle afin que chaque impact au sol soit minimisé et la contrainte allégée. Il est aussi fortement recommandé d’avoir une attaque médio pied ou sur l’avant mais pas du talon. Votre foulée doit être silencieuse et légère.

Commencez votre transition de manière lente et n’hésitez pas à alterner les paires. Vous pouvez aussi utiliser des chaussures minimalistes à travers votre quotidien. Les Converse® sont un excellent exemple.

Comment choisir ses chaussures minimalistes

Même si le choix ne semble pas si vaste que cela, bien choisir votre paire de chaussures minimalistes dépendra dans un premier temps de votre degré de préparation à cette transition.

Ensuite, le choix devra se porter en fonction de votre utilisation. Si vous courez la plupart du temps sur terrain bitumé, évitez les modèles avec crampons. À contrario, si vous aimez les parcours engagés, optez pour des semelles plus résistantes.

Les meilleures marques et modèles de chaussures minimalistes

Vibram Five Fingers : le précurseur de la chaussure minimaliste

La marque américaine est l’une des pionnières dans les chaussures minimalistes. Facilement reconnaissables avec leurs orteils séparés, elles représentent l’essence même du minimalisme.

VIBRAM FIVEFINGERS V-RUN
  • Ventilation accrue du pied
  • Souplesse maximale
  • Lavable à la machine
VIBRAM FIVEFINGERS VI-B
  • Idéal par temps chaud
  • protection & accroche maximales
VIBRAM FIVEFINGERS V-SOUL
  • Semelle légère et fine
  • Élastique de serrage
  • Drop de 0mm

Altra running : une large gamme alternative

Autre marque réputée dans le milieu des chaussures minimalistes, Altra propose une gamme complète aussi bien pour le trail que la course sur route avec des modèles pour hommes et femmes.

ALTRA RIVERA
  • Semelle intermédiaire Altra EGO ™
  • tige en mesh technique
ALTRA ESCALANTE 2.5
  • Semelle extérieure FootPod™
  • Amorti modéré
ALTRA ESCALANTE RACER NOIR
  • Maille technique sur l’empeigne
  • 193g
  • Pour entraînement et compétition

Kiprun : un premier pas dans le minimalisme ?

Si vous recherchez un modèle intermédiaire pour démarrer une transition douce, les KN500 de chez Kiprun peuvent être une excellente alternative.

Peut-on courir en chaussures minimalistes sur un triathlon ?

Bien entendu, rien ne vous empêche de courir une épreuve de triathlon en chaussures minimalistes. Mais dans les faits, il est rare de croiser de tels modèles dans les parcs à vélo. Même s’il est tout à fait possible de trouver des chaussures minimalistes confortables, le triathlète recherche avant tout du dynamisme afin de conserver une foulée propre après l’enchaînement de deux disciplines, qui plus est sur longue distance. Un coureur habitué à courir en chaussures minimalistes n’aura néanmoins aucun mal à répliquer cela sur un triathlon.

Mais si vous êtes encore en phase de transition, nous vous conseillons de disputer vos prochaines épreuves en chaussures classiques.

Crédit photo : altrarunning.eu

a propos de l'auteur
Hugo
Hugo
Triathlète et cycliste, je suis un véritable passionné par le triple effort et la science du sport. Équipements, nutrition, entraînement, c'est mon dada ! Membre de la Team Opentri, je reste à votre disposition pour toutes remarques ou questions ! On se retrouve sur Strava ?

vous débutez le triathlon ?

Notre guide spécial Débutants vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.

QUEL EST VOTRE OBJECTIF ?

On vous enverra le contenu sur-mesure pour votre profil

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour débuter le tri.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email 🔓

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour progresser.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.

chaque dimanche à 16h,
un conseil pour performer.

🔓 + 7 outils gratuits dans le premier email 🔓

Zéro spam garanti. Désinscription en 1 clic en bas de chaque email.