Amazigh Xtreme Triathlon Maroc : la famille Xtri s’agrandit

Norseman, Celtman, Swissman… ces noms résonnent dans la tête de certains triathlètes comme la quête ultime du triathlon extrême longue distance. Le type d’épreuve que l’on va chercher pour savoir. Pour savoir quelles sont ses limites, savoir ce qu’on découvrira en haut, sur soi, sur la vie. Un voyage, une véritable introspection.

Nombre de triathlètes ont d’ailleurs été piqués au virus du triple effort en découvrant, en 2012, le reportage Intérieur Sport de Canal+ sur le Norseman. ”L’Enfer du Norse”. Tout est dans le titre, qui résume les conditions extrêmes que les athlètes doivent affronter. Car froid, pluie, neige, vent, eau glaciale, ont été jusque ici les marques de fabrique, l’ADN, des compétitions du Xtri World Tour.

Mais les organisateurs ont eu envie d’autre chose. Proposer l’autre extrême : l’aridité, la chaleur, le soleil… Ainsi, en 2020, le Maroc accueillera la 1ère édition du Amazigh Xtreme Triathlon.

Opentri.fr a enquêté et vous livre les principales informations de cette course qui aura lieu le 31 octobre 2020 dans la région de Ouarzazate. Une course pas comme les autres, assurément.


Label “Prospect Race” : une course qui doit faire ses preuves

En tant que triathlète, participer au Norseman, ”la Mecque” du triathlon extrême, est un aboutissement, déjà une réussite en soi. Car il faut avoir été tiré au sort (parmi plus de 5000 athlètes pour 2020) pour pouvoir être présent sur ce ferry et plonger dans ce fjord norvégien mythique. On ne participe pas à un triathlon Xtri par hasard, sur un malentendu. Côté course et organisateurs, c’est un peu la même chose. Il faut faire ses preuves avant de pouvoir intégrer de façon pérenne le Xtri World Tour.

C’est le principe du label Xtri Prospect Race. Si la course est une réussite, il y aura donc de fortes chances de la retrouver au calendrier sur les années suivantes. Au même titre que ce qu’ont récemment fait l’Hispaman en Espagne ou le Blacklake au Monténégro. Alors les organisateurs du Grup Xaluca, Joan Pont Prats en tête, ont vu les choses en grand. A la mesure des étendues désertiques que propose le Maroc. Habitués depuis 20 ans aux organisations d’événements dans le sud du Maroc, ils ont ainsi jeté leur dévolu sur Ouarzazate, “la Porte du Désert”. Pour emmener les athlètes à la frontière du Sahara, et ainsi mettre toutes les chances de leur coté.

Ne comptez (presque) que sur vous


On ne change pas une formule qui fonctionne, ou une équipe qui gagne. Car un Xtri, on le fait avec sa propre équipe, sa ”support team”. L’assistance de l’organisation est minimale. C’est bien votre équipe, limitée à 2 personnes, qui vous assistera aux transitions, vous suivra en voiture (obligatoire) le long du parcours vélo, vous fournira les ravitaillements et l’assistance mécanique éventuelle… Enfin, c’est votre équipier qui vous accompagnera (obligatoirement là aussi) sur le parcours pédestre. Autant dire, l’épreuve est aussi bien exigeante pour l’athlète que pour son équipe.

Mais c’est ce qui rend ces courses Xtri si particulières. Un peu à la manière d’un swimrun, l’expérience est partagée, la confiance doit être totale avec les membres de son équipe. Qui ressentent des émotions et gardent des souvenirs bien souvent aussi forts que ceux du finisher.

Un parcours exigeant et sélectif

Quand on rentre dans le vif du sujet, et que l’on découvre au fur et mesure le parcours, on rigole moins… La partie natation de 3800m vous fera nager dans les eaux du lac du Barrage El Mansour Eddhabi, à l’est de Ouarzazate. Barrage colossale de 70m de haut, créé en 1971, dans le but de lutter contre la désertification. Situé sur la rive opposée au départ, vous ne le verrez pas. Mais vous nagerez vers une île située en plein milieu du lac, avant de repartir ensuite vers le parc à vélos !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le parcours vélo de 180km ne vous offrira pas beaucoup d’ombre. Vous sécherez donc très vite de la transition T1 ! A contrario de la majorité des triathlons, cet Xtreme Triathlon n’est pas une boucle, mais un ”point to point”. Comprenez un départ et une arrivée sur deux lieux différents (donc 2 parcs de transition), espacés de plusieurs dizaines de kilomètres. Vous emprunterez donc l’ancienne route commerciale transsaharienne, pour ensuite traverser les montagnes du Haut Atlas, avant d’attaquer le redoutable Col du Tizi n’Tichka. Le col le plus haut du Maroc, à 2260m d’altitude, avec des lacets à faire pâlir certains cols alpins. Le dénivelé, 1800d+, n’est pas insurmontable, mais la principale difficulté sera d’éviter la déshydratation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le plat de résistance sera finalement le dessert en plein désert, avec la partie course pied. Un marathon, (en réalité 41,6km ici), à courir là aussi en “point to point”, autour du Ksar Ait Ben Haddou, le “joyau caché du Maroc”. Inscrit au patrimoine mondial du l’Unesco, c’est l’un des sites historiques les plus impressionnants du Maroc. Mais également un haut lieu de tournage de grosses productions cinématographiques et télévisuelles (Gladiator, Games Of Throne…) Et le 31 octobre 2020, les stars seront les triathlètes.

Car il faudra braver les quasi 20km d’ascension et 1130m de dénivelé positif pour devenir finisher… Un seul parcours étant prévu, tous les athlètes pourront partir à l’assaut du plateau d’Ankhssa, culminant à 1677m… Mais nul doute qu’il faudra se montrer solide et savoir gérer sa course. Car le finish se compose d’une longue descente de 3km, avant une ultime ascension de 2km !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

➡️ Retrouvez le tracé complet de la course ici.

Comment y participer ?

Cette 1ère édition sera limitée à 250 athlètes. C’est plus où moins le quota de participants des courses Xtri. Ici, pas de tirage au sort comme on peut le voir sur le Norseman. Les inscriptions sont ouvertes depuis fin octobre. Donc en gros, une bonne dose de courage (ou d’inconscience ?), un plan d’entraînement adapté, une équipe de soutien identifiée… et à vous le désert Marocain, pour 380€.

Vous trouverez également toutes les informations nécessaires (programme, équipement obligatoire, hébergement, location de voiture…) pour participer à ce périple sur le site officiel de l’organisation : amazighxtri.com

Pour prolonger l’aventure, et en faire une totale réussite, les organisateurs proposent même (pour 869€) un ‘‘pack Desert Experience”. Du 1er au 5 novembre, un voyage de 4 jours en 4×4 avec chauffeur, pour partir à la découverte du sud du Maroc. Malin, car cela permet de “joindre l’utile à l’agréable”. Seul regret peut être pour certains, ces dates ne sont pas compatibles des vacances de la Toussaint. Un des axes d’amélioration pour l’organisation, serait donc de proposer des formules la semaine précédent la course. Comme on peut le voir à l’Ironman de Lanzarote au Club La Santa. Mais “Rome ne s’est pas faite en un jour”, donc souhaitons bonne chance à l’Amazigh Xtrem Triathlon (et aux participants !)


L’essentiel

Inscriptions / informations : https://amazighxtri.com/fr

  • Amazigh Xtrem Triathlon – XTri Prospect Race
  • Lieu : Ouarzazate – Maroc
  • Date : 31/10/2020
  • Coût : 380€
  • Distances :
    • Natation : 3,8 km
    • Vélo : 180 km / 1 800 d+
    • Course à pied : 41,6 km / 1 130 d+

Crédits photos : Amazigh Xtreme Triathlon / Xtri / Xaluca Group.
Enquête réalisée par @cedriclesech

Rédigé par
Autres articles de Cédric

Salon du Triathlon 2019 : le bilan

Il y a un an (lire notre article), nous vous apprenions l’organisation...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *