Organiser son parc à vélo sans rien oublier, tout un art !

zone-de-transition-triathlon-header (1)

Ne rien oublier ! Voici un stress à éviter un jour de course, on vous explique comment bien organiser sa zone de transition !


1. La veille de la course 

Établir sa check-list. Le triathlon est un sport qui demande une certaine organisation, préparer ses affaires la veille vous permettra de vous rassurer. On évite de s’ajouter un stress supplémentaire le Jour-J 😉

Voici les principaux éléments que vous aurez à inscrire sur votre checklist pour le triathlon.

Natation

  • Une trifonction
  • Une combinaison (selon la température de l’eau)
  • Un bonnet
  • Des lunettes
  • De la crème anti-frottements (pour enlever plus facilement la combinaison)

Vélo

  • Un vélo
  • Un casque
  • Des lunettes de soleil
  • Un compteur ou une montre connectée
  • Des chaussure de vélo
  • Un/des bidon(s) rempli(s) (et de la nourriture pour les triathlons plus longs)

Course à pied

  • Des chaussures de running
  • Une casquette

Et aussi :

  • Un porte-dossard
  • Une pièce d’identité
  • Votre licence FFTRI pour les adhérents en club

Sac-tri-Infog

2. Le jour de la course

C’est bon, votre sac est prêt, il est maintenant temps d’organiser votre parc à vélo. Un arbitre sera présent à l’entrée du parc afin de vérifier quelques points obligatoires.

Comment se présenter avant d’entrer dans le parc ?

Un arbitre vous attendra à l’entrée de l’aire de transition. Vous devez impérativement avoir votre casque sur la tête, jugulaires attachées. Le porte-dossard doit être mis à l’avant, avec trois points d’attache, et votre puce disposée à la cheville gauche.

Une fois l’arbitre passé, c’est le moment d’organiser son parc !

zone-transition-triathlon

Comment organiser sa zone de transition ?

Pour trouver votre place, il suffit de se référer à votre numéro de dossard !

Une fois votre monture mise sur son rack, mettez votre casque sur le guidon, jugulaires détachées et bien écartées. A l’intérieur du casque, mettez-y vos lunettes. Quant au porte dossard, laissez-le attaché, lui aussi dans le casque.

Pour la 1ère transition…

Si la température de l’eau vous a autorisé le port de la combinaison, il faut désormais la retirer, et ce n’est pas une mince affaire ! Plutôt dans l’eau ou dans l’aire de transition ? Si votre triathlon s’effectue en mer et que la transition est longue, il peut être mieux de l’enlever dans l’eau, cela vous évitera de courir avec dans le sable et ainsi vous épuiser. La retirer dans l’eau vous permet de l’enlever plus facilement. A vous d’opter pour la stratégie qui vous semble la plus adaptée !

Déposez ensuite votre combinaison près du vélo, sans dépasser la zone qui vous est accordée. Ensuite, vous n’aurez qu’à enfiler votre ceinture porte-dossard (dans le dos pour le vélo), mettre vos lunettes et votre casque, attacher les jugulaires et partir !

Cette organisation vous permettra, après la partie natation, une T1 optimale.

T1-triathlon

Un petit détail reste propre à chacun : faut-il attacher ses chaussures de triathlon directement sur le vélo ou bien courir avec ?

Cela dépend de votre aisance sur le vélo et de votre expérience en triathlon. Mettre vos chaussures attachées sur le vélo dans la zone de transition vous fera gagner un temps considérable, mais si vous êtes débutants, il vaut mieux assurer la sécurité et courir avec ses chaussures. Mais tachez d’apprendre cette manip’ assez vite !

Pour la 2nde transition…

Après avoir pédalé, vous devrez courir avec votre vélo à la main à partir du moment où l’arbitre vous fera signe d’en descendre, casque toujours attaché. Il est conseillé de déposer le casque sur votre vélo, si le guidon vous le permet ou bien à côté de votre roue. Encore une fois, votre matériel doit rester dans la place qui vous est allouée !

transition-2-organisation

Pour vos chaussures de running, disposez-les à droite de votre vélo, avec idéalement un peu de talc dedans, ce qui vous permettra de les enfiler plus rapidement.

Et c’est parti pour courir jusqu’à la ligne d’arrivée !


La transition est véritablement la 4ème discipline du triathlon, alors autant gagner du temps avec un parc bien organisé !

 

Crédits photos : Opentri.fr / Tom Pennington, Getty Images / T.Zaferes, World triathlon

Organiser son parc à vélo sans rien oublier, tout un art !
5 (100%) 2 votes

Rédigé par
Autres articles de Margaux G.

Comment bien préparer sa saison 2019 de triathlon ?

La saison est bientôt terminée : on range la trifonction au chaud...
Lire la suite

4 Comments

    • Salut, pour les triathlons de type “découverte” ou bien “sprint” (XS et S), je te déconseille les chaussettes. Cela va te faire perdre du temps lors de ta première transition. Si tu as peur d’avoir des ampoules, tu peux mettre tu talc dans tes chaussures. Pour des triathlons comme le M, là je te recommande d’en mettre car tu passeras sur 40km de vélo et surtout 10 à pied.

      Bon courage pour tes tris.

  • Bonjour
    En 2019 je souhaite me lancer dans mes premiers triathlon de type XS ou S
    Faut-il obligatoirement mettre des chaussures de velo ou est-il envisageable de faire le vélo avec les chaussure de running
    cordialement.

    • Bonjour,
      Il est envisageable de faire le vélo avec des chaussures de course à pied et des pédales plates. Ce n’est vraiment pas le plus optimal pour la performance, mais si c’est votre 1er triathlon et que la distance est modeste (10km ou 20km), rien ne vous en empêche 🙂
      Sportivement,
      Charly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *