La méditation pour les sportifs : 6 exercices -simples et abordables- pour débuter

Zoom-Pegasus-Turbo-2-femme
Le sommaire 📒

La méditation ne vous promet pas une augmentation des performances sportives en tant que telles mais plutôt une amélioration de votre bien-être général et de votre quotidien. Mais en développant quelques habiletés mentales, les bons résultats pourront être au rendez-vous ! Tour d’horizon sur la méditation en triathlon. 👇

La méditation, l’outil de préparation mentale des sportifs

La méditation est donc un entrainement mental qui permet au sportif d’améliorer sa pratique sur différents plans. À condition d’entrainer votre cerveau au même titre que votre physique, c’est-à-dire régulièrement voir quotidiennement. Le développement des qualités mentales sera réellement présent. Cette pratique méditative permet :

  • d’augmenter ses capacités attentionnelles,
  • ses facultés de mieux se comprendre soi-même,
  • à acquérir plus bienveillance envers soi-même et de mieux gérer ses émotions.
  • Elle permet également de réduire le stress
nike-pegasus-turbo-2

L’ouverture maximale du champ attentionnel

Méditer permet de développer des attitudes qui pourront améliorer votre vie quotidienne et par conséquent votre pratique sportive.

L’ouverture maximale du champ attentionnel ou l’amélioration de la perception de ce qui vous entoure et de vos sensations corporelles. Être plus attentif à votre corps que vous sollicitez au quotidien, à qui vous en demandez beaucoup et parfois que vous entrainez à dépasser ses propres limites.

Exercice 1 : Méditer en prenant la respiration comme ancrage

Méditer en prenant la respiration comme ancrage est un très bon point pour apprendre à être plus attentif à vous-même, c’est souvent le premier ancrage utilisé en médiation guidée, car elle est constamment présente. S’installer dans le calme et porter son attention sur sa respiration, y revenir sans cesse, afin que cet ancrage soit une base, un pilier de votre travail.

Exercice 2 : Le body scan

Le body scan améliore la conscience de votre corps et permet d’être attentif à ce dernier sans le juger, juste faire un état des lieux et de l’accepter. Éventuellement, percevoir les tensions, accepter de faire avec les moyens du jour en fonction de votre état. Cet exercice peut être à faire avant le début de votre entrainement ou en début de journée.

Le désengagement des tendances

Le désengagement des tendances à juger, à contrôler ou à orienter cette expérience de l’instant présent. Aider à travailler un dialogue interne plus bienveillant, sans jugement, mais juste en prise de conscience de ce que vous ressentez, accepter, se concentrer sur ce que vous faites et non sur les conséquences de votre victoire ou de votre défaite. Rester centré sur ce que vous faites et sur ce que vous éprouvez !

Exercice 1 : Lâcher prise !

Ici pas de meilleur conseil que de pratiquer régulièrement (quelques minutes par jour) pour découvrir cette pratique. Accepter ses pensées, les observer sans les juger et accepter qu’elles soient présentes. Ne pas contrer ses pensées, les accepter, même si elles sont gênantes : Apprendre la bienveillance.

Exercice 2 : Le chien

Installez-vous et concentrez-vous sur un chien pendant une minute. Puis la minute suivante, essayez de ne pas penser à ce chien. Comprenez ainsi que le cerveau ne comprend pas la négation, car vous y penserez. Peut-être qu’ainsi, vous comprendrez le dialogue interne positif.

La concentration et re-concentration

Ici, il s’agit de savoir qu’il est difficile de toujours se concentrer à 100%. Ce qu’il faut apprendre, c’est à déceler les moments de déconcentration et savoir se re-concentrer, autrement dit gérer son “focus attentionnel”.

Exercice 1

Lors d’une méditation, vous observerez que vos pensées viendront perturber votre concentration sur la respiration, vous vous évaderez en somme. Il faut s’en rendre compte, l’accepter et revenir à sa respiration. Ici, vous travaillez votre capacité à la concentration et à la re-concentration.

Exercice 2

Lors d’un exercice technique, appliquez-vous à le réaliser sans y accorder d’attention et réalisez le même en centrant votre “focus attentionnel” sur des éléments important pour sa réussite. Notez les scores dans les 2 exercices.

Réduire le stress grâce à la méditation

La réduction du stress par la méditation n’est plus à prouver, en effet en étant moins sujet au jugement de notre environnement et plus dans l’acceptation, le stress est moins présent, moins ressenti et mieux géré.

Méditer n’est certes pas un exercice facile, mais il n’est pas un exercice difficile non-plus. Il nécessite comme tout entrainement une régularité. C’est une technique à mettre au sein de votre routine de sportif, même avec quelques minutes par jour, vous ressentirez les bénéfices. Pour pratiquer, je vous conseille de vous faire accompagner par un préparateur mental, un professeur de yoga ou encore des applications qui vous aideront à garder le rythme.

5/5 - (2 votes)
A propos de l'auteur(e)
Laure, Chrysalide sport
Laure, Chrysalide sport
Si vous souhaitez aller plus loin, bénéficier d’un accompagnement personnalisé en intégrant la préparation mentale ou la nutrition dans la réussite de vos objectifs et optimiser vos entrainements n’hésitez pas à me contacter.
Cet article vous a plu ?

Partagez-le à l’un(e) de vos ami(e)s triathlètes.  
Cela vous prendra seulement 10 secondes. L’écrire nous a pris 3 à 6 heures.  🙏

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
👋 Une invitation -spéciale- pour vous !

Chez Opentri, nous sommes une communauté de plus de 8100 triathlètes passionnés.

Chaque semaine, nous partageons 3 conseils & séances d’entraînement par email.

Inscrivez-vous ci-dessous pour nous rejoindre, et recevez votre premier bonus tout de suite ! ✌️ 

Noté 4,8 / 5 par 101 triathlètes 

C'est parti,
ON VOUS L'ENVOIE OÙ ? 💌

Recevez gratuitement le Kit incontournable du triathlète

Nos 7 dossiers & outils indispensables pour devenir un(e) meilleur(e) triathlète.

Kit triathlète débutant