Achedaway Cupper : mieux récupérer grâce aux ventouses ?

Le sommaire 📒

Depuis les débuts d’Opentri, nous avons testé énormément de solutions et d’accessoires de récupération toujours dans l’objectif de mieux récupérer après les séances et de prévenir les blessures.

Électrostimulation, pistolet de massage, rouleau et balle,… Bref, on avait fait le tour ! Mais c’était sans compter sur un nouvel accessoire : les Achedaway Cuppers !

Connaissez-vous la méthode ancestrale et traditionnelle de soin par ventouse ? Les ventouses chinoises sont plébiscitées pour drainer, détoxifier et décontracter les muscles. Il est par exemple courant de les utiliser pour soigner ou soulager une tendinite voire même une entorse.

La marque américaine a donc repris ce principe mais en rendant ces ventouses chinoises connectées et intelligentes. Fini le pompage manuel, place à l’automatisation grâce à ces Achedaway Cuppers.

Mais que vaut cette “ventouse-thérapie” ? Gadget ou réels bienfaits ? Premiers éléments de réponse après plusieurs semaines de test ⬇️.

Les caractéristiques des ventouses intelligentes Achedaway

Livrée dans un beau packaging, la “ventouse chinoise” Achedaway ne vient pas seule ! On retrouve aussi dans la boite 3 tailles de cup différentes, des filtres coton, une dragonne et bien sûr un câble de chargement. En plus de l’alternance rythmique de l’aspiration, les ventouses Achedaway permettent aussi un traitement par lumière rouge qui aurait du bon dans le but d’accélérer la réparation des tissus musculaires.

On retrouve aussi :

  • 5 modes différents et 5 niveaux d’intensité
  • Une connectivité à l’application mobile Achedaway
  • 3h d’autonomie pour 2h30 de charge

L’appareil est plutôt léger avec ses 200g et peu encombrant.

Mais comment ça fonctionne ? 😵‍💫

Le test du Achedaway Cupper

Bon, si comme moi vous êtes néophyte avec ce type d’accessoire, une lecture approfondie du manuel d’utilisation est indispensable. Zone du corps à éviter, nettoyage de l’appareil, fonctionnement,… Il ne s’agit pas d’un jouet !

Une fois le petit appareil rechargé grâce à sa prise USB type C, la séance peut commencer ! Aussitôt, j’applique la ventouse sur une zone douloureuse actuellement : ma cuisse gauche.

Je connecte la ventouse à l’application mobile afin de choisir mon mode (récupération, massage, musculation,…) ainsi que la durée et l’intensité. C’est paramétrable, réactif et plutôt intutif.

L’appareil lance le programme, c’est parti !

En quelques jours, je me surprends à alterner les séances et les zones. En fonction de l’endroit où l’on positionne la cup, les sensations sont plus ou moins agréables.

Ici, posée sur le haut du dos dans un objectif de détendre la zone, on sent bien le phénomène d’aspiration.

11′ pendant lesquelles, grâce à un effet de vide d’air sous la cloche, la peau et le muscle sont aspirés. C’est là qu’un influx de sang apparaît, signe d’impuretés omniprésentes. Cela va provoquer un hématome indolore (ou presque) visible quelques heures ou jours selon l’intensité.

C’est surprenant au début, je vous l’accorde 😅.

Après avoir testé une bonne partie des zones du corps aptes à recevoir ces ventouses, mon bilan reste mitigé. Sur les jambes, j’ai ressenti assez rapidement un bienfait. Rien de révolutionnaire mais une décontraction et un relâchement des muscles bienvenus. À contrario, sur d’autres zones comme le dos, je n’ai rien ressenti de particulier même sur des sessions prolongées.

Car soulager une zone complète avec une cup devient vite limitant. Comme pour les cloches manuelles chinoises, je vous conseille d’utiliser au moins 3 ou 4 coupelles en simultané pour une zone comme le haut du dos par exemple.

Notre retour sur les ventouses chinoises Achedaway Cupper

On vous l’accorde, on est sur du matériel de “pointe” pour la récupération. Il nécessite un (petit) temps de mise en place et permet de soulager une zone à la fois. En somme, les ventouses peuvent être comparées à l’électrostimulation en termes de moyens. Côté sensation, c’est bien différent. On intervient sur une zone vraiment localisée pour une douleur profonde.

Ces ventouses électroniques intéresseront aussi les professionnels qui pratiquent déjà des soins de “ventouse-thérapie” et qui apprécieront le gain de temps par rapport à des ventouses chinoises traditionnelles.

ventouse Achedaway Cupper

169€

Les notes 🤓

Finition et qualité du produit
Facilité d'utilisation
Autonomie
Fonctionnalités
Rapport qualité / prix
Vous avez aimé ce contenu ? 😍
A propos de l'auteur(e)
Hugo
Hugo
Triathlète et cycliste, je suis un véritable passionné par le triple effort et la science du sport. Équipements, nutrition, entraînement, c'est mon dada ! Membre de la Team Opentri, je reste à votre disposition pour toutes remarques ou questions ! On se retrouve sur Strava ?
Cet article vous a plu ?

Partagez-le à l’un(e) de vos ami(e)s triathlètes.  
Cela vous prendra seulement 10 secondes. L’écrire nous a pris 3 à 6 heures.  🙏

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
👋 Une invitation -spéciale- pour vous !

Chez Opentri, nous sommes une communauté de plus de 8100 triathlètes passionnés.

Chaque semaine, nous partageons 3 conseils & séances d’entraînement par email.

Inscrivez-vous ci-dessous pour nous rejoindre, et recevez votre premier bonus tout de suite ! ✌️ 

Noté 4,8 / 5 par 101 triathlètes 

C'est parti,
ON VOUS L'ENVOIE OÙ ? 💌

Recevez gratuitement le Kit incontournable du triathlète

Nos 7 dossiers & outils indispensables pour devenir un(e) meilleur(e) triathlète.

Kit triathlète débutant