5 raisons d’opter pour un vélo de triathlon

velo-de-triathlon

Faut-il franchir le pas du vélo de chrono ? Voici 5 raisons (plus ou moins objectives) de répondre Oui !

Dans la carrière de tout triathlète, que le cyclisme soit sa discipline de prédilection ou son point faible, la question s’est posée d’opter pour un vélo de triathlon. Alors, pourquoi oui ?

1. Le gain d’aérodynamisme

Le premier argument est aussi le plus évident, puisqu’on ne peut que s’incliner devant les lois de la physique. La position sur un vélo aéro montre une résistance aérodynamique nettement inférieure à celle d’un vélo de route.

position_velo_triathlon

La position horizontale du dos et des avants-bras joue un rôle primordial dans la réduction de la résistance de traînée, et le rapprochement des coudes réduit la résistance frontale.

Et tout cela se traduit naturellement par un rapport effort/vitesse plus favorable.

2. Une position plus confortable

Plus confortable que sur un vélo de route, c’est discutable. Mais plus confortable que sur un vélo de route équipé de prolongateurs, ce qui est le cas d’un bon nombre de triathlètes, c’est certain.

En effet, la géométrie des cadres de CLM engendre une position naturellement plus portée vers l’avant. Ainsi, les muscles dorsaux sont soulagés et l’assise plus en avant permet d’exploiter pleinement le potentiel des jambes. La question peut sembler anodine sur des épreuves courtes (triathlons format xS ou S) mais se révèle primordiale lorsque vous devez rouler 90 ou 180 kilomètres… et courir ensuite.

3. Pas besoin d’un budget illimité

Un des points ayant longtemps freiné l’investissement dans un vélo de contre-la-montre était celui du budget. S’il est vrai que le prix d’un vélo de triathlon est en moyenne supérieur à celui d’un vélo de route de la même gamme,  on trouve aujourd’hui des modèles complets à des prix abordables.

C’est notamment le cas de l’Orbea ORDU M30, affiché à 1 999€, qui propose un cadre monocoque carbone et bénéficie d’un équipement tout à fait honnête (Shimano 105, roues Vision Team 30).

orbea-ordu-M30

Et si l’on ne souhaite pas investir dans un vélo neuf, on trouve également des modèles abordables en occasion (sur l’incontournable Troc-velo.com notamment). D’autant plus que de plus en plus de constructeurs incluent maintenant à l’achat de leur vélo une garantie à vie du cadre !

4. Pensez triathlon !

Soyons clairs : la situation rêvée pour tout triathlète est de disposer de 2 vélos différents,  un route pour l’entraînement et un contre-la-montre pour les triathlons. Souvent pour une question de budget, il est difficile de concilier les deux. Si vous êtes dans ce cas, ça ne doit pas vous empêcher d’investir dans un vélo de chrono !

Des épreuves avec drafting ? Elles sont largement minoritaires mais si vous en courez plusieurs dans l’année, c’est à prendre en compte puisque vous ne pourrez pas utiliser des prolongateurs ouverts et/ou dépassant des cocottes.

Des sorties en montagne ? Si vous ne fréquentez les routes de cols que quelques jours/semaines par an, vous devriez largement vous en sortir. Certes, un vélo de CLM n’est pas idéal pour grimper, mais il ne sera pas non plus handicapant, surtout depuis la démocratisation des passages de vitesses sur le cintre. Ce serait dommage de se priver du plaisir et des perfs de l’aéro le reste de l’année…

Alors à moins que vous habitiez en montagne ou que vous soyez débutant en triathlon, foncez !

5. L’effet psychologique

L’avantage le moins mesurable mais dont nombre de sportifs ont déjà fait l’expérience est celui du bénéfice psychologique. Certes, un nouveau vélo ne vous sera pas livré avec une paire de jambes et ne fera pas le travail tout seul… mais il pourra vous donner l’envie et la motivation nécessaire à vous entraîner et à donner plus.

Faites-vous plaisir et ne vous privez pas d’un vélo adapté à votre pratique et de tous les avantages que cela peut vous apporter.

Alors qu’en pensez-vous ? Prêt à sauter le pas ?

Crédits Photos : Flickr, Orbea Bikes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faut-il franchir le pas du vélo de chrono ? Voici 5 raisons (plus ou moins objectives) de répondre Oui !...
" />